Ne m'appelez surtout pas Tablet PC

— 

 Il a l’allure d’un Tablet PC, l’écran tactile d’un Tablet PC. Mais pour son constructeur, HP, qui l’a présenté mardi au Consumer Electronic Show, de Las Vegas,,« ce n’est  pas un Tablet PC. Le Pavilion tx1000 est un ultra portable grand public dédié au multimédia et aux loisirs numériques». Une façon de prendre ses distances avec un concept qui patinait. Séduisant dans l’esprit, mais souvent décevant dans ses performances, le Tablet PC, l’ordinateur-ardoise concocté par Microsoft en 2003, ne représente qu’un marché de niche, surtout professionnel. La société d’études Canalys estime ses ventes annuelles en Franceà 20 000 unités. Ce chiffre est à rapprocher des 831 000 portables vendus au premier semestre 2006… En lançant le Pavilion tx1000, Hewlett Packard va sans doute changer la donne. Il recycle pour l’occasion des technologies déjà éprouvées dans ses gammes professionnelles. L’appareil est équipé d’un lecteur d’empreintes digitales et d’un écran tactile 12’’ au format 16/10,monté sur pivot. Celui ci se rabat sur le clavier, faisant de l’appareil une ardoise multimédia que l’on pilote au stylet ou au doigt. En plus de son écran pivotant, l'appareil reprend l'équipement d'un bon PC multimédia : tuner TV TNT et télécommande, micro à annulation d'écho, connexion wi-fi, webcam 1,3 mégapixel et lecteur de carte mémoire. L'ensemble, couplé à Windows Vista ouvre de nouveaux usages susceptibles de séduire les allergiques au clavier : envoi de dessins ou d'écriture manuscrite par messagerie instantanée, retouche de photos au stylet ou l'accès aux données multimédia par une interface exploitant l'écran tactile.

Marc Mitrani

Le Pavillon tx1000 devrait être disponible en France fin février en deux modèles de 1400 et 1800 euros.