NoW Future: Savez-vous planter des choux… en pleine ville

HIGH-TECH Parce que vivre en ville ne doit pas vouloir dire manger des légumes sous vides, sans saveur et pleins de pesticides, les éclaireurs de Soon Soon Soon vous proposent trois initiatives pour ramener la production agricole au cœur de l’espace urbain…

S.L., Innovations détectées sur Soon Soon Soon

— 

La Ville Ferme
La Ville Ferme — Céline Ganichot / Soon Soon Soon

Des salades sur le toit d’un bus

Et si prendre le bus vous évitait une corvée de supermarché? C’est ce qui se passerait si Marco Castro Cosio était le maire de votre ville. Ce designer américain a imaginé Bus Roots, un ingénieux système de toiture végétale qu’il voudrait installer sur les bus de New York et grâce auquel il planterait de la verdure et des légumes comestibles, destinés aux citadins. Avec 4.500 bus en circulation à New York, c’est 15 hectares de verdure supplémentaires qui verraient le jour –l’équivalent de deux parcs Monceau à Paris.

 

Un potager dans un cube adapté

Même privé de soleil, il est désormais possible de cultiver son potager en pleine ville, et ce grâce à un caisson aux allures futuristes, pas plus grand qu’une voiture. Agri-Cube, développé par la société japonaise Daiwa House industtry, est une unité hydroponique qui fonctionne à l’éclairage fluorescent et bénéficie d’un système de drainage et de circulation des engrais. Sur ses étagères, on plante des salades, des carottes ou des oignons qui poussent à toutes les saisons. Son utilisation demeure un peu coûteuse –compter 4.500 dollars par an– mais avec une capacité de production de 10.000 légumes par an, l’investissement est vite rentabilisé.

 

Un ascenseur pour la cueillette

Grâce à un programme de subvention dédié, la ville de Chicago a réussi en quelques années à faire pousser plus de 200 espaces verts sur les toits de ses immeubles, totalisant une superficie totale de 23 hectares. Parmi eux, le Centre de la jeunesse Gary Comer a montré qu’au-delà d’un atout écologique, l’initiative permettait de transformer un quartier défavorisé en un lieu de vie agréable, où enfants et personnes âgées se retrouvent pour mieux connaître les plantes et les aliments. Chaque année, les 450kg de nourriture produits sur place sont distribués à la communauté locale.