Yahoo! repasse devant Google aux Etats-Unis en visiteurs

P.B. avec AFP
— 
Le siège de Yahoo!  à Sunnyvale en Californie.
Le siège de Yahoo!  à Sunnyvale en Californie. — TRIPPLAAR KRISTOFFER/SIPA

Petite victoire pour Yahoo!. Le groupe Internet américain, qui tente de redresser ses résultats, a dépassé en juillet son rival Google en termes de fréquentation de ses pages pour la première fois depuis deux ans aux Etats-Unis, d'après une étude du cabinet spécialisé Comscore.

Dans ce document publié mercredi, Comscore indique que les sites du portail internet Yahoo! ont généré une audience de 196,6 millions de visiteurs le mois dernier, alors que le numéro deux du classement Google a engrangé 192,2 millions de visiteurs avec son moteur de recherche ou sa messagerie Gmail, entre autres.

C'est la première fois depuis mai 2011 que Yahoo prend la tête du classement devant Google, qui était depuis lors le numéro un, a précisé à l'AFP un porte-parole de Comscore. L'action de Yahoo! a bondi jeudi grâce à cette information et a fini en hausse de 3,10% à 27,90 dollars.

Sans compter Tumblr...

Dans le classement de Comscore viennent ensuite les sites de Microsoft (messagerie Outlook, portail MSN, moteur de recherche Bing, etc.) avec 179,6 millions de personnes, puis le réseau social en ligne Facebook (142,3 millions), AOL (117,4 millions) et Amazon (110 millions), selon l'étude de Comscore, publiée mercredi.

Le très populaire site de blogs Tumblr, racheté par Yahoo! en mai, n'est pas intégré dans les chiffres du moteur de recherche et figure encore séparément dans le classement, à la 28e place, devant Twitter, 30e du classement.

ni l'Internet mobile

Ces chiffres sont à relativiser. D'abord, Yahoo! a dépensé une fortune pour acquérir de nombreux contenus (comme les archives de Saturday Night Live). Surtout, Comscore n'inclut pas les internautes mobiles qui pèsent pour plus de 30% du trafic aux Etats-Unis. Avec ses services inclus dans plusieurs dizaines de millions de smartphones Android, Google serait sans aucun doute devant.