A Tokyo, jeux vidéo pour consoles à venir

©2006 20 minutes

— 

La Mecque nippone du jeu vidéo, le Tokyo Game Show (TGS), a fermé ses portes dimanche. Trois jours durant, plus de 160 000 personnes ont arpenté les allées du Mukahari Messe pour un rendez-vous placé cette année sous le signe des « nouvelles excitations, nouvelles impressions, nouvelle ère ».

Du sur-mesure pour les consoles Next-Gen PlayStation 3 de Sony et Wii de Nintendo, à quelques semaines de leur lancement sur le marché nippon. La Wii (168 e) sortira le 2 décembre au Japon et juste après en Europe, tandis que la PS3 la coiffe au poteau en débarquant dans les rayons nippons dès le 11 novembre, à un prix 20 % moins élevé que prévu, 335 e. Sa date de commercialisation européenne n'est, en revanche, pas connue.

Pour les éditeurs, le TGS a été l'occasion de lever le voile sur les premiers jeux conçus pour ces futures bombes : une vingtaine pour la PS3 (dont « Gran Turismo HD », « Metal Gear Solid 4 ») et seulement cinq pour la Wii, Nintendo réservant ses annonces pour le lancement de sa console. Des titres qui seront servis par de nouvelles manettes, notamment la très séduisante Wiimote, qui requiert autant l'utilisation des doigts que du reste du corps. Une vraie réussite.

Au total, toutes consoles confondues, ce sont quasiment 600 jeux qui ont fait leur apparition lors du TGS, un record. Un quart d'entre eux sont des titres d'action, comme le très attendu « Devil May Cry 4 ». Par ailleurs, le salon a fait la part belle aux jeux pour téléphone, un secteur en plein boom grâce aux nouvelles générations de mobiles. Plus d'une centaine de ces jeux « spécial métro » (action, puzzle, simulation, aventure en 3D...) ont ainsi été présentés. A commencer par « Bomberman 24 » ou « Final Fantasy VII ». Au TGS, le mobile aussi fait son show.

A Tokyo, Jonathan Bouchet-Petersen

Les Japan Game Awards, organisés en parallèle ont récompensé « les jeux les plus ambitieux de l'année ». Distinction la plus convoitée, le Grand Prix a été remporté ex aequo par les titres « Final Fantasy XII » sur PlayStation 2, et le fameux « Programme d'entraînement cérébral du Dr Kawashima » sur Nintendo DS. Les prix d'excellence, eux, ont récompensé largement les animaux virtuels avec « Animal Crossing : Wild World » et « Nintendogs », tous deux sur Nintendo.