Vine: Une vidéo porno mise en valeur sur l'application

HIGH TECH Depuis son lancement vendredi dernier, l'application permettant de «tweeter» des mini-clips s'est transformée en moteur de recherche pour vidéos explicites...

A.G.

— 

Le site américain Gawker a remarqué qu’une vidéo X s’était brièvement retrouvée… dans la section «choix des éditeurs» de l'application de miniclips Vine.
Le site américain Gawker a remarqué qu’une vidéo X s’était brièvement retrouvée… dans la section «choix des éditeurs» de l'application de miniclips Vine. — CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

La nouvelle application vidéo lancée par Twitter vendredi fait déjà des vagues. Quatre jours à peine après son arrivée dans la boutique d’Apple, et voilà que Vine, qui permet de publier des clips de six secondes dans un tweet, est déjà submergée de vidéos X. Mais cela ne s’arrête pas là.

Le site américain Gawker a remarqué ce lundi qu’une de ces vidéos s’était brièvement retrouvée… dans la section «choix des éditeurs», une rubrique où sont répertoriées les vidéos les plus intéressantes ou les plus créatives. Pourtant, la description du mini-clip était explicite: «Dildoplay (que l’on pourrait traduire par "jeux avec mon godemichet")  #nsfw #porn #nsfwvine». «NSFW» signifie en anglais «not safe for work». Une mention utilisée sur Internet pour avertir que cliquer sur tel lien ou telle vidéo n’est pas recommandé au bureau, surtout si vous travaillez en open space.

Suppression imminente de l’App Store?

Si la vidéo a été supprimée du «choix des éditeurs» ce lundi matin, de nombreux utilisateurs ont eu le temps de la voir. «Première vidéo que je vois après avoir téléchargé [Vine]», a commenté un internaute. Un impair qui pourrait entraîner la suppression de l’application de l’App Store. Apple étant très prude et très strict par rapport à la pornographie, la firme à la pomme pourrait bien vouloir débarrasser son App Store de cette application gênante. Il y a quelques jours, un service de partage de photos nommé 500px a d'ailleurs été retiré de sa boutique d’applications en raison de la présence de clichés de nus.

Sur Twitter, les vidéos signalées comme inappropriées affichent désormais un message d’alerte nécessitant une autorisation de l’utilisateur pour s’afficher. Mais tous les contenus ne sont pas signalés et le problème demeure, note Europe 1. Pourtant, rien n’interdit les contenus à caractère sexuel dans les conditions d’utilisations de Vine.