High-Tech

Ce vaisseau spatial nous conduira-t-il sur Mars ?

Quelque part, dans un des bâtiments du Marshall Space Center, dans un hangar blanc, la NASA construit un vaisseau spatial. Un vaisseau  construit avec des pièces de rechange, du matériel recyclé de la Station Spatiale Internationale, des cylindres en...

Quelque part, dans un des bâtiments du Marshall Space Center, dans un hangar blanc, la NASA construit un vaisseau spatial. Un vaisseau  construit avec des pièces de rechange, du matériel recyclé de la Station Spatiale Internationale, des cylindres en aluminium-lithium et même des copies de musée. Et ce vaisseau conduira peut-être les premiers hommes sur Mars...

NASA habitation exploration vaisseau spatiale futur

Les ingénieurs de la NASA, sous la direction de Paul Bookout en ont parlé au 5e Wernher von Braun Memorial Symposium. L'équipe de Bookout utilise ce vaisseau pour étudier les volumes : « est-ce que les quartiers de l'équipage sont de la bonne taille, les compartiments pour l'hygiène ou les déchets, la garde-robe, la salle d'exercice... Pour un long séjour, on regarde tout. »

Le modèle construit par Bookout et ses collègues est une version à demi-fidèle du vaisseau qui abritera les astronautes à destination de Mars. Il y aura des quartiers pour l'équipage qui seront deux fois plus grands que ceux disponibles sur l'ISS. Il contiendra tout ce dont ils ont besoin pour survivre, nourriture comprise.

Il y aura aussi des modules scientifiques qui abriteront des serres dans lesquelles ils pourront faire pousser des plantes pendant leur voyage. Oui, comme dans les films.

Un écran d'eau et des réplicateurs 3D à la Star Trek

Le vaisseau spatiale est entouré d'un mur d'eau, qui protègera les astronautes des radiations. L'eau est un bon isolant contre les rayons cosmiques dangereux et les éruptions solaires  qui pourraient tuer les astronautes après un si long séjour dans l'espace.

Mais la partie la plus belle est certainement la présence à bord d'un réplicateur. Ce ne sera par un appareil sorti de Star Trek, mais plutôt une imprimante 3D qui pourra fabriquer des outils et des objets à volonté. L'appareil est également capable de fonctionner avec de vieux objets recyclés, des emballages de nourriture ou d'autres matériaux recyclables.

C'est toujours agréable de voir que les projets d'exploration humaine à destination de Mars ne sont pas interrompus, même si le budget de la NASA dépend encore du résultat d'une élection. L'agence risque bien de voir son budget encore réduit, mais il s'agit d'une avancée, même si elle est faite d'éléments recyclés et de décors de musée. [Sciences-mag ; Aviation Week ;  NASA]