«Football Leaks»: Karim Benzema est irréprochable sur ses impôts

FOOTBALL Le Français choisit même de payer plus cher qu'il ne le pourrait légalement...

R.B.

— 

Karim Benzema fête un but lors d'un match entre le Real Madrid et Bilbao le 23 octobre 2016.

Karim Benzema fête un but lors d'un match entre le Real Madrid et Bilbao le 23 octobre 2016. — DIAZ/DYDPPA/Shutterstoc/SIPA

Après Ronaldo, Modric, Pepe et Fabio Coentrao, c’est au tour de Karim Benzema de voir son nom sortir dans les « Football Leaks ». Mais contrairement à ses partenaires du Real Madrid, l’attaquant est présenté comme un exemple dans un article mis en ligne mercredi par Mediapart. Pour payer ses droits à l’image, le Français a choisi de domicilier sa firme Best of Benzema (BOB) en France.

Karim Benzema aurait pourtant pu, et ça aurait été complètement légal, décider de s’acquitter de l’impôt des sociétés en Espagne, où il aurait pu prétendre via un dispositif fiscal à jouir d’un taux d’imposition inférieur à 5 %. Là, il se retrouve avec un taux de 33,3 %, ce qui l’a contraint à verser 410 140 euros au fisc pour un chiffre d’affaires de 1 911 000 euros en 2013.

Contacté pour commenter son choix, qui lui permet d’employer cinq personnes dans le Rhône, le joueur a expliqué à Mediapart par son agent qu’il ne souhaitait pas s’exprimer sur le sujet. Motif ? Tout ce qu’il dirait « serait de toute façon mal interprété ».