XV de France: Jean-Baptiste Elissalde aurait dit oui, Jacques Brunel tient-il enfin son adjoint?

RUGBY L'ancien entraîneur de Toulouse n'a pas confirmé l'information...

20 Minutes avec AFP

— 

L'entraîneur des trois-quarts du Stade Toulousain Jean-Baptiste Elissalde lors d'un match du Top 14 face à Brive, le 12 avril 2014 au stade Ernest-Wallon de Toulouse.

L'entraîneur des trois-quarts du Stade Toulousain Jean-Baptiste Elissalde lors d'un match du Top 14 face à Brive, le 12 avril 2014 au stade Ernest-Wallon de Toulouse. — F. Lancelot / Sipa

L'ex-international et entraîneur des arrières de Toulouse Jean-Baptiste Elissalde a été sollicité par le nouveau sélectionneur du XV de France Jacques Brunel pour devenir son adjoint, selon le JDD mardi.

Sans club depuis son départ de Toulouse en juin, Elissalde, âgé de 40 ans, n'a pas voulu confirmer l'information du site internet du journal hebdomadaire selon laquelle il aurait donné son accord. «Je n'ai rien à dire. Je fais partie d'une longue liste», a-t-il déclaré, contacté par l'AFP.

Issu d'une famille de rugbymen de haut niveau de La Rochelle, l'ancien demi de mêlée ou d'ouverture compte 35 sélections avec le XV de France entre 2000 et 2008, à l'époque où l'actuel président de la Fédération (FFR) Bernard Laporte était sélectionneur et Brunel son adjoint.

Sous la direction de Novès comme joueur

Parallèlement, Elissalde a effectué l'essentiel de sa carrière de joueur à Toulouse sous la direction de Guy Novès, devenu fin 2015 sélectionneur du XV de France avant d'être démis de ses fonctions mercredi par Laporte pour mauvais résultats et remplacé par Brunel.

Devenu entraîneur adjoint de Novès en charge des arrières en 2010, Elissalde est resté à ce poste aux côtés d'Ugo Mola, après le départ du manager historique. Mais la catastrophique saison 2016-2017, achevée à la 12e place, synonyme de première non-qualification pour la phase finale du championnat depuis quatre décennies, a eu raison de la collaboration entre les deux hommes. Écarté par la nouvelle direction du club, Elissalde avait fin juillet ouvertement critiqué Mola.

>> A lire aussi : Laporte sélectionneur, Mbappé Ballon d'Or... Les dix papiers qu’on a très envie d’écrire en 2018

En cas d'accord, Elissalde rejoindrait dans l'encadrement des Bleus Sébastien Bruno, autre ex-international de l'époque Laporte-Brunel (26 sélections entre 2002 et 2008) et actuel adjoint de Pierre Mignoni à Lyon en charge des avants. Le président du LOU Yann Roubert a indiqué dimanche qu'il laisserait l'ex-talonneur aider Brunel pour le Tournoi des six nations.

Laporte a annoncé, en même temps que le remplacement de Novès par Brunel, l'instauration d'un groupe de 5-6 adjoints issus du Top 14 pour entourer le nouveau sélectionneur, sans donner aucun nom.

Mignoni, Franck Azéma (Clermont), Patrice Collazo (La Rochelle) et Fabien Galthié (Toulon), les entraîneurs français les plus en vue du Top 14, ont refusé la proposition. Bruno, âgé de 43 ans, est le premier partant confirmé par son club.

Le temps presse pour Brunel pour constituer son équipe: le Tournoi commence dès le 3 février contre l'Irlande, match pour lequel les Bleus seront rassemblés dès le 21 janvier à Marcoussis.