F1: Nico Rosberg s'impose fastoche au GP d'Italie et se rapproche d'Hamilton au général

FORMULE 1 Les deux Mercedes ont encore fait le doublé...

20 Minutes avec AFP

— 

Nico Rosberg au GP d'Italie

Nico Rosberg au GP d'Italie — Antonio Calanni/AP/SIPA

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), très bien parti en première ligne, a remporté le Grand Prix d'Italie de Formule 1, dimanche à Monza, devant son coéquipier anglais Lewis Hamilton, en pole position, qui a complètement raté son départ. Le triple champion du monde anglais était sixième au premier virage, puis il est remonté jusqu'à la 2e place grâce aux qualités de sa monoplace et à la stratégie audacieuse tentée en vain par Ferrari, avec deux arrêts pour changer de pneus au lieu d'un seul pour les Flèches d'Argent.

Rosberg, auteur d'un sans-faute pendant 53 tours, revient à deux points d'Hamilton grâce à sa 21e victoire en F1, dont sept cette année.

Le podium a été complété, et l'honneur de la Scuderia sauvé, devant des milliers de «tifosi», par un autre Allemand, Sebastian Vettel (Ferrari), 3e à 20 secondes de Rosberg, devant son coéquipier finlandais Kimi Räikkönen et la Red Bull de l'Australien Daniel Ricciardo, 5e.

Une mer de spectateurs, la plupart italiens, a submergé la ligne droite dès la fin de la course, pour aller applaudir, au pied du podium, Vettel et les deux pilotes Mercedes.

Mots-clés :