Michael Schumacher: Revivez les événements du mardi 31 décembre

18 contributions
Publié le 31 décembre 2013.

ACCIDENT - L'état de santé de Michael Schumacher s'est légèrement amélioré mais reste préoccupant...



>> Ce live est terminé, merci de l'avoir suivi. Dès que l'état de santé de Michael Schumacher évoluera, vous serez les premiers informés sur 20minutes.fr

16h40: Michael Schumacher «n'allait pas vite» lors de son accident

Lors d'un point presse organisé par son attachée de presse Sabine Kehm, cette dernière a précisé les circonstances dans lesquelles a eu lieu l'accident de Michael Schuacher Selon elle, l'Allemand «n'allait pas vite» lorsqu'il a eu cet accident de ski.

Michael Schumacher «n'allait pas vite» lors de... par 20Minutes

16h33: Les images de l'évacuation par hélicoptère de Michael Schumacher

BFMTV a diffusé un document amateur montrant l'évacuation par hélicoptère de Michael Schumacher, dimanche, à Méribel.

16h15: Jean Todt a rendu visite à Michael Schumacher

De nombreuses rumeurs couraient sur sa présence à l'hôpital de Grenoble depuis hier. Jean Todt, l'ancien mentor de Michael Schumacher chez Ferrari, a rendu visite à l'Allemand aujourd'hui, durant trois heures. Il n'a pas fait de commentaires à sa sortie de l'hôpital.

15h42: Michael Schumacher, un «ami» de François Fillon
L'ancien premier ministre François Fillon a apporté son soutien à Michael Schumacher, qu'il appelle son «ami».

14h55: «La veille de Nouvel an la plus triste» de Flavio Briatore
Dans une interview donnée à la Gazzetta dello sport, Flavio Briatore s'est dit dévasté par l'accident de Michael Schumacher. «Ce sera la veille de nouvel an la plus triste de toute ma vie, déclare l'ancien directeur de l'écurie Benetton, avec laquelle l'Allemand a remporté ses deux premiers titres mondiaux en 1994 et 1995. Je suis monté avec lui en voiture des centaines de fois et il s’est toujours montré très prudent. Il descendait les pistes de ski avec son fils, je ne peux pas croire qu’il allait à toute vitesse.»

12h59: Valérie Fourneyron pense à Michael Schumacher

Par le biais de Twitter, la ministre des sports Valérie Fourneyron a adressé ses pensées à Michael Schumacher, ses proches et l'équipe du CHU de Grenoble.

12h55: Un journaliste déguisé en prêtre a essayé de voir Michael Schumacher

Après la conférence de presse des médecins, la manager de Michael Schumacher, Sabine Kehm, a déclaré qu'un journaliste déguisé en prêtre a essayé d'entrer dans la chambre de l'ancien champion de F1. C'est ce que rapporte le site internet du quotidien allemand Bild.

12h35: Luc Alphand «souhaite que Michael Schumacher ait le moins de séquelles possible»

L'ancien skieur et pilote automobile Luc Alphand a réagi sur 20Minutes.fr à la conférence de presse des médecins de Michael Schumacher. «On est tous rassurés, souffle-t-il. Tout ce que je souhaite, c'est que Michael ait le moins de séquelles possible.»

12h28: La tribune de David Coulthard

David Coulthard, l'ancien rival de Michael Schumacher sur les circuits a, par le biais d'une tribune dans le journal anglais The Telegraph, apporté son soutien au septuple champion du monde de F1. «Je souhaite que Michael Schumacher s'en sorte, rien que pour voir toutes les bonnes choses que les gens disent de lui», écrit-il.

11h45: «Le pronostic vital peut rester incertain plusieurs jours, voire semaines», d'après Patrick Le Coz
Chef du service neurologie à l'hôpital d'Arras, Patrick Le Coz estime que «le pronostic vital peut rester incertain plusieurs jours, voire plusieurs semaines». Il salue le travail de l'équipe du CHU de Grenoble: «c'est une région très accidentogène donc la traumatologie est très connue de nos confrères».

11h41: Gary Harstein «plus optimiste»
L'ancien médecin de la Formule 1, Gary Harstein, a réagi sur I>Télé à la conférence de presse des médecins de Michael Schumacher: «Je suis plus optimiste. Michael est entre de bonnes mains. Leur étonnement médical face à l'amélioration est logique. Ils ont profité d'un petit relâchement de la pression intracranienne pour vidanger un hématome. Ils avaient la possibilité de gagner de la place et faire baisser la pression intracranienne.»

11h31: Fin de la conférence de presse
Michael Schumacher a donc été réopéré cette nuit et son état s'est amélioré. Sa situation reste fragile et son état critique. Sa famille et son médecin allemand sont toujours à ses côtés.

11h31: «Ne croyez pas que l'on vous cache quelque chose»
«Si on ne vous donne pas de nouvelles, ne croyez pas que l'on vous cache quelque chose. C'est juste que nous faisons notre travail. Nous parlerons quand il y aura du nouveau», conclut le professeur Saillant.

11h30: «La seule différence, c'est la présence des médias»
«Au nom de la famille, je remercie toute l'équipe médicale. Quand on soigne des personnalités, la meilleure façon de bien les soigner est de faire comme pour tout le monde. La seule différence, c'est la présence médiatique. Il ne faut pas que ça change notre routine. Il faut laisser travailler le corps médical», déclare le professeur Saillant.

11h28: «Les anonymes sont traités de la même manière»
«Je veux rassurer l'ensemble des patients anonymes: ils sont traités avec le même engagement que pour Michael Schumacher. Notre métier n'est pas uniquement dédié à une ou deux personnes, aussi renommées soient-elles», appuie le professeur Payen, chef du service réanimation.

11h25: «Encore des hématomes à surveiller»
«Il y avait encore 6-7 personnes autour de lui pendant l'opération. Les autres hématomes ne sont pas accessibles pour le moment. Ils sont à surveiller même s'ils n'ont pas la même taille que celui retiré hier», détaille Emmanuel Gay, le chef du service neurologie du CHU de Grenoble.

11h21: «Encore beaucoup d'hémorragies et hématomes dans le cerveau»
«Il y a encore beaucoup d'hémorragies et hématomes dans le cerveau», affirme le chirurgien du CHU de Grenoble.

11h20: «Pas de conférences de presse quotidiennes»
«Il n'est pas prévu de points presse journaliers. Nous le referons quand il y aura du nouveau», insiste la directrice générale de l'hôpital.

11h18: «On peut encore parler d'état critique»
«On avait une phase d'hypertension intracranienne très préoccupante. A la suite de traitement, il y a eu une légère amélioration qui nous a permis de faire un scanner sans prendre de risque. Ce scanner a montré des signes inattendus. On a discuté, réfléchi, parlé avec la famille. La situation s'est amélioré mais elle reste fragile. On peut encore parler de situation critique. Si ça se trouve, demain, on pourrait de nouveau avoir un discours alarmiste», rappelle le professeur Payen.

11h16: «Pas encore de troisième opération»
«Il a été opéré vers 22 heures, hier soir. Hors de question de parler d'une troisième opération», affirme le chirurgien qui l'a opéré cette nuit.

11h15: «Important qu'il soit traité ici»
«Il est important que Michael Schumacher soit traité ici. Nous parlerons de transfert dans un autre temps», déclare le professeur Payen.

11h13: «Pas de plans sur l'avenir»
«Nous avons décidé de parler de signes objectifs et factuels mais il serait malhonnête de notre part de tirer des plans sur l'avenir. Ce serait stupide d'en parler. Nous ne répondrons pas à ce genre de question», insiste le professeur Saillant.

11h12: Schumacher toujours dans un coma artificiel
«Michael Schumacher est maintenu dans un coma artificiel et une hypothermie thérapeutique», répète le professeur Payen.

11h10: «Il n'est pas encore question de réveil»
«Nous n'avons pas baissé l'intensité thérapeutique. Il n'est pas encore question de voir comment il sera à son réveil», relate le professeur Payen.

11h09: «Sa famille est toujours présente»
«Sa famille est toujours présente, tout comme son médecin allemand qui nous aide considérablement», affirme le professeur Saillant.

11h07: «Pas hors de danger»
«Il y a du mieux par rapport à hier mais je ne peux pas vous dire qu'il est hors de danger. Tout peut évoluer dans le bon comme dans le mauvais sens.»

11h06: «On gagne du temps»
«On ne peut pas dire qu'il soit tiré d'affaire. Cette intervention chirurgicale nous permet de gagner du temps», ajoute le professeur Payen.

11h05: «L'intervention a duré deux heures»
«Nous avons décidé d'évacuer une hématome dans le cerveau lui-même. Tous les paramètres nous ont permis de le faire correctement. Mais il y a d'autres lésions intracraniennes à surveiller. L'intervention a duré deux heures», raconte le chirurgien.

11h04: «Une situation mieux contrôlée»
«Avec les neurochirurgiens, il nous est apparu possible de proposer une intervention chirurgicale, non prévue au départ. Cela a permis de traiter de meilleure manière la pression intracranienne. Quelques signes nous laissent à penser que la situation est mieux contrôlée qu'hier.», affirme le professeur Jean-François Payen.

11h02: «Légère amélioration»
«Tard dans la soirée, un nouveau scanner a été effectué et une légère amélioration a été détectée. Une nouvelle intervention a eu lieu. Un nouveau scanner a été effectué ce matin et montre une nouvelle amélioration», explique la directrice du CHU

11h00: Début de la conférence de presse

Le professeur Payen et Jacqueline Hubert, la directrice générale du CHU de Grenoble, sont devant les micros.

10h53: Les médecins font leur entrée dans la salle de conférence de presse.

Le point sur la santé de Michael Schumacher commence dans quelques instants.

10h50: Pour Jackie Stewart, Michael Schumacher «était parfois limite mais c'est sa façon de vivre»

Le Britannique Jackie Stewart, triple champion du monde de Formule 1, a aussi réagi, au micro d'I>Télé, à l'accident de Michael Schumacher. «En tant que pilote, il était parfois limite, se souvient cette légende du sport automobile. Il y a des pilotes qui font tout pour ne pas faire de sortie de piste mais Michael n'était pas de ceux-là. C'est sa façon de conduire mais aussi sa façon de vivre.»

10h43: les journalistes s'installent à l'hôpital de Grenoble

De nombreux médias sont présents pour la conférence de presse sur l'état de santé de Michael Schumacher, au CHU de Grenoble.

L'angoisse grandit. Une conférence de presse faisant le point sur l'état de santé de Michael Schumacher doit se tenir ce mardi à 11h à l'hôpital de Grenoble, a indiqué Sabine Kehm, attachée de presse de la famille du pilote, information confirmée par le CHU.

Le casque brisé en deux

Au cours d'une première conférence de presse lundi, les médecins avaient fait état de lésions crâniennes «diffuses et sérieuses» et indiqué que le «pronostic vital (était) engagé» pour le septuple champion du monde de Formule 1 grièvement blessé dimanche lors d'une chute à skis. Son casque, qui a été «brisé en deux parties» lors du choc selon une source proche de l'enquête, n'a pas suffi à le protéger. Selon le quotidien allemand Bild, citant un secouriste, «lorsque nous sommes arrivés sur place, le casque de Schumacher était brisé. On voyait beaucoup de sang».

J. C. et Loïc Becart pour le live
publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr