Le pilote de F1 allemand, Michael Schumacher, lors du Grand Prix de Spa, en Belgique, le 1er septembre 2012.
Le pilote de F1 allemand, Michael Schumacher, lors du Grand Prix de Spa, en Belgique, le 1er septembre 2012. - Stringer/REUTERS

R.S.

Cette fois, Michael Shumacher coupe son moteur définitivement. A 43 ans, le septuple champion du monde de F1 a annoncé, jeudi matin à Suzuka (Japon), qu’il mettait un terme à sa carrière en fin de saison. Après 20 saisons passées sur les circuit, 300 départs en Grand Prix, 91 victoires et 68 poles, le pilote Mercedes sera remplacé par Lewis Hamilton, comme l’a annoncé récemment l’écurie allemande.

Sans volant pour l’année prochaine et même si certaines rumeurs l'envoyaient chez Sauber, il a finalement préféré se retirer. En 2006, Schumi avait déjà annoncé la fin de sa carrière, mais avait effectué son come-back, quatre ans plus tard. La semaine dernière, le patron de Mercedes, Dieter Zetsche, estimait dans Bild que l’échec de la deuxième carrière du pilote était imputable à une voiture insuffisamment performante. «Nous n'avons pas su fournir aux deux pilotes (Schumacher et Nico Rosberg), au cours des trois dernières années, une voiture qui aurait été en mesure de remporter la majorité des courses.» Il reste désormais six Grand Prix à Schumi [qui n’a signé qu’un seul podium depuis son retour à Valence] pour soigner sa sortie.