La page du site Apple.com rend hommage à Steve Jobs, dont le décès a été annoncé le 5 octobre 2011.
La page du site Apple.com rend hommage à Steve Jobs, dont le décès a été annoncé le 5 octobre 2011. - DR

Philippe Berry

Apple a perdu son créateur. Steve Jobs est mort mercredi, à l'âge de 56 ans, a annoncé la marque à la pomme le 5 octobre. «Nous sommes tristes d'annoncer que Steve Jobs est décédé aujourd'hui», écrit le comité de direction de l'entreprise dans un bref communiqué. «L'esprit brillant de Steve, sa passion et son énergie furent les sources d'innombrables innovations qui ont enrichi et amélioré nos vies. Son plus grand amour était pour sa femme, Laurene, et sa famille. Nos pensées sont avec eux et avec tous ceux qui ont été touchés par son incroyable talent.»

>> Lire le portrait de Steve Jobs le visionnaire ici

Le site Apple.com rend hommage à son cofondateur avec une image en noir et blanc, simplement accompagnée du texte «Steve Jobs, 1955-2011», qui illustre cet article.

«Steve est mort paisiblement entouré par sa famille», précisent ses proches dans un message. Ils indiquent qu'un site Web sera mis en ligne pour permettre à tous les internautes de laisser un hommage.

 

Longue maladie

En 2004, Steve Jobs avait été opéré d'un cancer du pancréas, une maladie en général fatale. Dans son cas, il s'agissait d'une forme rare, et la tumeur avait pu être retirée. Deux ans plus tard, il était apparu très amaigri, relançant les rumeurs sur un retour de la maladie. En janvier 2009, il avait été contraint de prendre un second congé maladie, annonçant qu'il souffrait d'un déséquilibre hormonal. Six mois plus tard, il subissait avec succès une greffe de foie.

 

Après un troisième congé maladie début 2011, il avait finalement annoncé, le 25 août dernier, que sa santé l'obligeait à démissionner de son poste de directeur général du groupe. Apple avait aussitôt nommé Tim Cook pour le remplacer et fait de Steve Jobs le président du conseil d'administration. Après avoir présenté l'iPhone 4S hier, Tim Cook se trouve désormais seul à la barre.

 

Comme ces étudiants de Stanford, il pourra cependant compter sur les enseignements de Steve Jobs pour le guider:

 

>> Les hommages à Steve Jobs, comme celui de Bill Gates, c'est par ici