Les Bleus ont livré un grand match pour leur premier test dans cet Euro en battant largement la Bulgarie (3-0), le 16 septembre 2019 à Montpellier.
Les Bleus ont livré un grand match pour leur premier test dans cet Euro en battant largement la Bulgarie (3-0), le 16 septembre 2019 à Montpellier. — PASCAL GUYOT / AFP

VOLLEY

Euro de volley: «C'était une symphonie», les Bleus impressionnent contre la Bulgarie pour leur premier gros test

Allez hop, direction les huitièmes de finale, en évitant les Russes en plus

On attendait de voir les Bleus face à un adversaire plus coriace… et on a vu. Ils sont prêts. Pour leur premier test d’envergure dans la phase de groupe de « leur » Euro 2019, les volleyeurs français ont encore une fois rendu une copie très propre, contre la Bulgarie de Tsvetan Sokolov, s’imposant 3 sets à 0, lundi à Montpellier.

Et en plus, le retour de Ngapeth

Cette victoire nette et sans bavure (25-19, 25-21, 25-14) assure aux Français l’une des deux premières places du groupe, et surtout leur permet d’éviter un 8e de finale contre la Russie, championne d’Europe en titre et qui vise le doublé. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les joueurs de Laurent Tillie ont bénéficié du retour d’Earvin Ngapeth, le temps de deux services dans le premier set, signe que sa lésion musculaire au niveau des côtes est presque de l’histoire ancienne.

« Ça fait plaisir de pouvoir retourner sur le terrain, a soufflé la star de l’équipe de France. Il faut faire attention, mais je pense que la blessure est derrière moi. On va y aller progressivement, mais de toute façon tant que l’équipe joue comme ça… »

Les Bleus ont encore été brillants, en effet. Ce succès confirme les impressions laissées contre la Roumanie, la Grèce et le Portugal : cette équipe de France est extrêmement concentrée sur son objectif minimum, qui est de rejoindre Paris et la mythique arène de Bercy pour le dernier carré de la compétition continentale, après trois échecs aux JO 2016, à l’Euro 2017 et au Mondial 2018.

« On ne s’attendait pas à gagner 3 à 0, une victoire 3-2 à l’arraché, ça nous aurait largement suffi. Là, il y a eu une qualité de jeu, c’était une symphonie !, apprécie le sélectionneur, Laurent Tillie. Toutes les notes étaient justes, le tempo, la vitesse, la détermination. C’était vraiment une belle partition. C’est une des plus belles prestations de l’équipe de France, depuis 2015-2016. Je demande depuis le début une stabilité de niveau de jeu. De cette stabilité, après on peut essayer d’atteindre des sommets, c’est ce que l’on a fait ce soir, c’était un sommet. »

Les Français disputeront leur dernier match de groupe contre l’Italie mercredi soir à Montpellier (20h30), avant de rejoindre Nantes pour les 8es et les quarts de finale, à partir de samedi soir