PSG-Bordeaux: Paris souffre mais s'impose grâce à un Cavani record et au patron Marquinhos

FOOTBALL Le PSG a souffert mais s'est imposé contre les Girondins de Bordeaux

Au Parc des Princes, William Pereira

— 

Edinson Cavani a inscrit son 200e but ce dimanche 23 février avec le PSG.
Edinson Cavani a inscrit son 200e but ce dimanche 23 février avec le PSG. — AFP

C’est dans son habituelle quête de rédemption post-8es de finale de Ligue des champions que le PSG recevait Bordeaux au Parc, dimanche soir. Et malgré des restes de fébrilité ramenés de Dortmund, le leader du championnat a fait le travail en s’imposant 4-3, repoussant son dauphin marseillais à 13 points.

Tuchel sifflé, Thiago Silva touché

Le spectre du déplacement foiré à Dortmund a joué sur l’humeur dominicale des supporters parisiens. Sifflets pour Thomas Tuchel à l’annonce de son nom avant la rencontre, banderole du CUP pour inviter Thiago Silva, Neymar et Mbappé à « porter [leurs] couilles », le Parc s’est permis de rappeler son équipe à l’ordre avant le coup d’envoi. Ça n’a pas empêché Hwang d’ouvrir le score sur corner au quart d’heure de jeu, profitant d’un moment de flottement dans la défense du PSG consécutif à la sortie impromptue de Thiago Silva sur blessure une minute plus tôt.

Cavani, pur 200

Sonnés façon Wilder devant Fury, les Parisiens doutent deux, trois minutes, le temps pour Edinson Cavani – préféré à Icardi – de lancer sa machine à appels de balle tranchants. La connexion parfaite avec Di Maria manque de faire mouche une fois (21e) mais pas deux. Sur un centre au premier poteau de l’Argentin, El Matador inscrit son 200e pion toutes compétitions confondues avec Paname (ce qui lui vaudra un trophée et une célébration d’après-match). Le speaker s’enflamme, les ultras chantent à sa gloire, l’attaquant applaudit en guise de remerciement et Paris reprend des couleurs sur le terrain : Marquinhos double la mise sur corner, concrétisant une domination jusqu’ici contenue par Benoît Costil.

Le calvaire de Rico, la délivrance de Marquinhos

Le PSG pense alors rentrer au vestiaire avec une courte avance, mais c’était sans compter sur un bug improbable de Sergio Rico. La doublure de Navas a offert le 2-2 aux Bordelais en allumant Pablo sur un dégagement dans sa surface. Pire, il n’était pas loin de faire une autre offrande aux Sousa guys en début de second acte. Paris tremble, mais profite de la maladresse de Hwang (52e) pour rester dans le coup. Et quand on rate contre Paris, la sanction tombe. En patron, Marquinhos s’offre un doublé sur corner (63e) et lance le PSG sur l’autoroute du but. Mbappé (69e) fait le break mais Pardo réussit à faire peur à Paris en réduisant le score (83e) et Neymar trouve ensuite le moyen de se faire expulser (90e). Pas encore sereine, cette équipe.