OL - PSG : Paris se fait plaisir en enfonçant Lyon avec un doublé de Kylian Mbappé… Revivez cette démonstration (1-4) avec nous

FOOTBALL Le Paris Saint-Germain a totalement tué tout suspense au Parc OL ce dimanche en prenant quatre buts d’avance dès la première période. Après le convaincant succès (3-1) face à Lens, ce PSG version Luis Enrique confirme sa montée en puissance

Au Parc OL, Jérémy Laugier
— 
Un doublé tranquillou dès la mi-temps pour le kid de Bondy dans son jardin du Parc OL où il aime tant enfiler les buts.
Un doublé tranquillou dès la mi-temps pour le kid de Bondy dans son jardin du Parc OL où il aime tant enfiler les buts. — Jeff PACHOUD / AFP

L’ESSENTIEL

  • En grandes difficultés en ce début de saison (2 défaites et 1 nul hypra minimaliste), l’Olympique Lyonnais a une nouvelle fois sombré à domicile, ce dimanche, face à un PSG qui a n’a eu besoin que d’une mi-temps pour prendre quatre buts d’avance (1-4 au final).
  • Redoutable en transition et très cohérent, le Paris Saint-Germain de Luis Enrique a encore fait forte impression, avec à la clé un doublé de Kylian Mbappé, une semaine après le succès contre le RC Lens (3-1).
  • La composition pour l’OL : Lopes - Mata, Caleta-Car, Diomande, Tagliafico - Tolisso (puis Lepenant, 80e), Maitland-Niles - Nuamah (puis Jeffinho, 76e), Caqueret, Cherki (puis Alvero, 76e) - Kadewere (puis Baldé, 46e).
  • La composition pour le PSG : Donnarumma - Hakimi, Skriniar, Marquinhos, Lucas Hernandez - Ugarte (puis Ruiz, 76e), Zaïre-Emery (puis Ndour, 86e), Vitinha - Dembélé (puis Barcola, 75e), Asensio (puis Ramos, 75e), Mbappé.


22h51 : Allez on vous laisse là-dessus pour vous préparer deux articles et une vidéo pour demain matin. Merci beaucoup de nous avoir suivis. A tout bientôt les amis. La bise.


22h48 : Les joueurs lyonnais ont tenté de venir vers les deux virages pour les saluer/s'excuser pour cette nouvelle tarte 1-4 à domicile. Côté sud ils ont été bien accueillis. Mais grosse explication au nord. Le capo des Bad Gones a pris le micro pour réclamer « le respect de ce maillot qu'on aime », avant des chants à l'honneur du club.


90e+5 : Finitoooooooooo sur ce score de 1-4 ! Ca a été vite plié cette affaire donc.
90e+4 : Barcolaaaaaaa, encore proche de marquer, mais il manque sa frappe sur un service de Mbappé en retrait.
90e : Quatre minutes de temps additionnel (OK, on s’en fout).
90e : Les amabilités se poursuivent concernant Barcola.


89e : On a oublié de vous dire que le jeune Cher Ndour avait remplacé Zaïre-Emery.
88e : Au tour de Jeffinho de buter sur Donnarumma !

On trolle allégrement, mais mine de rien l’OL a eu un paquet d’occases.

85e : Ahahah on a failli avoir droit à un but de Barcola, qui sème Tagliafico, mais dont le ballon piqué file juste à côté. Les stadiers auraient été en PLS si ça allait au fond ça.
83e : Le virage nord est teeeeeeellement au taquet niveau bronca dès qu’un ballon approche le père Barcola (qui évolue à droite pour sa première sous le maillot parisien).
80e : Sacré Lolo White, qui trouve le moyen de faire rentrer son Lepenant fétiche (à la place de Tolisso) pour le dernier quart d'heure de jeu (Mohamed El Arouch doit encore apprécier).
78e : Côté OL, place à Alvero et Jeffinho à la place de Cherki et la rare satisfaction Nuamah donc.
77e : Ce sont Asensio et Dembélé qui sont sortis au fait, ainsi que Ugarte derrière (remplacé par Fabian Ruiz).
76e : Barcola entre en jeu derrière sous la bronca qu’on imaginait. Et encore le speaker est sympa : il a vite fait glissé son nom avant de passer au nom de Gonçalo Ramos, lui aussi rentré.
74e : Tolisso transforme en prenant à contrepied le Gigi ! 1-4 donc.
73e : Eric Wattellier valide le penalty (c'était pas si ouf).
72e : Ah, le VAR intervient et va analyser le croche-pied supposé de Zaïre-Emery sur Tagliafico. S’il y avait 0-1, on s’étriperait pour débattre autour de cette faute. Mais là, tout le monde s’en contrefiche on est d’accord ?
70e : Imbattable le Gigi on vous a dit !!!!!!

L’OL n’est pas verni là-dessus : grosse tête à bout portant de Nuamah, qui mériterait son but ce soir, et parade gigantissime de Donnarumma. Booooon, derrière il semblait y avoir un accrochage sur Tagliafico…

64e : Nouvelle frappe de Dembélé pas loin du tout. La cote du triplé de Dembélé doit être sympa non ? Vu le temps qui reste ça se tente. Je dis ça…
62e : Kyky a tenté un joli numéro face à Lopes, mais pour une fois, la défense lyonnaise s’est plutôt rapidement replacée pour empêcher la manita (le 5e arrive dans 3,2,1…).
60e : L’ami Bradley est à l’échauffement, autant vous dire qu’il y a un peu de bruit côté virage sud en son honneur (il est tout près de là).
58e : Pouuuuuuuuh la patate d’or pour Ousmane Dembélé, qui a mis la misère à Diomande avant d’enchaîner avec une énooooooooorme frappe du gauche qui passe de peu au-dessus. C’est vrai qu’il manque un but de Dembouz dans ce 32e de finale de Coupe de France de début janvier chez un club amateur… Oh wait !
57e : Nuamah met encore le feu (heureusement qu’il est là), mais bute sur Donnarumma en mode serein d’une force ce soir.
56e : Dembélé sur la transversale !!!!

Teeeeeeellement zéro intensité défensive côté OL c’est dingue ça ! Centre très tranquille de Lucas Hernandez donc au second poteau. Dembélé, pas du tout marqué, s’élève et trouve la transversale de la tête.

53e : Ah, fin de la banderole côté virage nord, enfin jusqu’au prochain match ici (ou pas). Bon si on blablate ainsi, c’est aussi qu’il ne se passe plus grand-chose sur le terrain. En même temps dans un match entre un actuel relégable et le futur champion qui en a déjà claqué quatre, comment pourrait-il en être autrement ? (only facts)
50e : A noter que depuis cinq minutes, il y a cette banderole côté virage nord, sortie juste à la reprise. Quelqu’un leur dit qu’a priori Lolo White a dû la voir ? Hâte d’assister à sa conf : « Cette équipe de Lyon a vécu un match compliqué ».


47e : Mbappé fracasse la transversale… mais il était archi hors jeu.
47e : Impériaaaaaaaal le Gigi tonite !

Mama Baldé a failli rapidement se montrer sous ses nouvelles couleurs : il sert bien Nuamah qui reprend vite du pied gauche devant Lucas Hernandez. Donnarumma s’arrache une nouvelle fois au sol pour repousser.

46e : Mama Baldé est sans surprise (là non plus) entré en jeu dès la reprise à la place du fantomatique Kadewere. Votre grand-père vous a-t-il déjà raconté la légende de son doublé dans un derby ?
21h42 : Autant ça pouvait paraître étrange/sévère d’évoquer la question de l’avenir de Lolo White sur le résultat d’un match contre le PSG. Mais si tu manges un 0-7 comme ça pourrait être le cas dans une heure, avec un stade qui se vide et la sensation du néant absolu, ça pourrait un peu faire sens tout de même.
21h37 : Avec ce score, Bradley Barcola va presque pouvoir entrer discrètement dans un stade sans virage après la pause.
21h36 : Effectivement curieux de voir quelle pourrait être la différence d’affluence entre la première et la deuxième période au Parc OL.


21h35 : Six tirs cadrés et quatre buts côté PSG, pas si pire la stat de l’efficacité nope ?
45e+2 : Mi-temps dans la foulée. Un quart d’heure de répit pour Antho Lopes. Oh oh, Ernest Nuamah sprinte vers son agent pour lui demander de réagir. Il lui aurait glissé que le projet Molenbeek lui convenait davantage finalement.
45e+2 : Et de quaaaaaaaaaaatre avec Kyky Mbappé !!!!!!!!!

On est au-delà du festival, c’est hardcore la boucherie là. Le Lopes masqué n’a rien d’un sauveur. Mais en même temps il ne peut pas faire grand-chose sur celui-ci. Jeu à trois incroyable (mais dans un fauteuil) de Vitinha-Asensio-Mbappé. Le kid de Bondy s’en va finir pepouze. 0-4 !!!!!

45e : Attention tout de même à ne pas trop exploser côté goal average à Lyon, ça pourrait compter dans la course au maintien tout ça.
43e : Et oui, ça se marre bien côté Nasser-Campos !

C’était après le troisième but d’Asensio, pendant que Mathieu Louis-Jean était prostré à côté de Cucci et Ponsot. Des tensions, quelles tensions entre Nasser et Campos ?



42e : Olalala, la spéciale Kyky en enroulé du droit qui lèche le poteau gauche de Lopes. Lolo White aurait signalé au quatrième arbitre que c’était la 48e minute là.
38e : Buuuuuuuuuuuut d’Asensio !!!!!!!

Et bien voilà, Asensio est récompensé de sa superbe première période. Caviar d’Ugarte au départ, alignement cata de Mata, et l’ancien attaquant du Real vient tranquillement achever Lopes et l’OL. 0-3 en 38 minutes, ça va s’arrêter à combien vous pensez ?

34e : Popopo la giga parade à la Dhalsim de Gigi sur Tolisso !

On a (enfin) eu droit à un Coco Tolisso prime là sur l’enchaînement contrôle de la poitrine-volée. Mais Donnarumma a bondi de manière impressionnante pour sauver un but qui commençait presque déjà à être célébré dans le stade. On n’en dit plus souvent du bien du Gigi, mais là c’était ouf !

32e : Pouuuuuuh, la transversale pour Hakimi !!!!!

Je ne croyais pas si bien dire, la spéciale OL était de sortie. Ballon perdu de manière pathétique dès le corner, et contre supersonique et magnifique du PSG. Asensio est vraiment énorme dessus, tant au départ que pour décaler d’une talonnade aérienne. Ça profite à Hakimi qui trouve la barre de Lopes archi battu !

31e : Enorme frappe de Cherki de loin, jolie claquette au-dessus de Donnarumma. Attention, corner lyonnais = danger pour l’OL…
30e : Frappe limite dangereuse de Caleta-Car sur le petit filet de Donnarumma. Ça va, on a dit « limite », calmez-vous.
26e : Tiens tiens, on voit circuler une vidéo d’un des numéros de Nuamah où clairement Cherki est véner qu’il ne lui laisse pas la balle. Il cherche même à gêner sa conduite de balle. Il manquerait plus que les deux seuls joueurs de ballon de devant côté OL (enfin de partout même) s’embrouillent dès leur première période ensemble…
25e : On se répète mais la puissance et l’explosivité que dégage Nuamah à chaque prise de balle, c’est impressionnant. On en connaît un qui va vite faire taire la réplique tradi « mouais, il vient du championnat danois, il va changer de monde, ça va prendre mega longtemps pour qu’il s’adapte ».
23e : Olalala, le PSG tout près d’en planter un 3e !

Quelle panique encore derrière. Vitinha s’échappe sur le côté gauche. Son service en retrait est intercepté par Caleta-Car qui sauve la maison. En vrai, au départ de l’action, c’est l’alignement du Croate qui est cataclysmique et qui permet à Vitinha de s’échapper en profondeur.

20e : Buuuuuuuuut d’Hakimi !!!!!!!

OK, on est parti sur une grosse tartasse ! Ça vient d’un super taf de Dembélé sur le côté droit. Centre hypra dangereux très mal négocié par Lopes, qui est ensuite gêné par un Mata pas top non plus sur le coup. Hakimi se saisit tranquillement du ballon et double la mise dans le but vide.

17e : Diomande trace au sprint Mbappe et dégage le danger

Oui, je répète et j’assume : DIOMANDE TRACE AU SPRINT MBAPPE ! Aussi fou que ça puisse paraître, Kyky était très bien lancé mais s’est un peu manqué au moment de s’emmener ce ballon en or pour défier Lopes. Bien joué Sinaly Diomande en tout cas.

16e : Frappe sans réel danger de Vitinha, arrêt tranquillou de Lopes.
15e : Vous vous en rendez compte : Nuamah… pardon l’OL a bien réagi depuis le but de Mbappé.
14e : Nuamah (oui oui, encore lui) réclame un penalty après avoir été très légèrement gêné par la jambe d'appui de Vitinha. Franchement, c'était trop léger pour siffler ça je pense, bonne décision de l'arbitre et du VAR a priori.
13e : Ahahah OK, c’est impossible de prendre le ballon à Ernest Nuamah, il a la protection de balle d’un buffle et la technique d’une gazelle ma foi. Il pouvait difficilement faire meilleure impression que sur ce premier quart d’heure.
11e : Cherkiiiiiii, des dribbles de dingo à son tour mais une frappe forcée sur le petit filet de Donnarumma.
10e : Woooooh, Nuamah vient de nous faire un dribble régalade sur Lucas Hernandez. Qu'il est vif dites donc. Mais franchement, Lucas s'est vite relevé et ne s'en est pas si mal sorti sur le coup. On sait déjà d'où viendra la principale (seule ?) lueur d'espoir côté OL.
7e : Réaction pas mal du tout sur un contre mené à 100 à l’heure par Cherki. Mais enchaînement trop lent de Kadewere (presque aussi lent que Tolisso de l’autre côté) dans la surface.
6e : Ce coup de froid aussi prématuré est ouf pour le public du Parc OL quand même. Ugarte mega impressionnant au pressing sur le coup en tout cas.
4e : Buuuuuuuuuut pour Mbappé !

Kyky transforme plein centre, même si Lopes la touche légèrement du genou. Bon bon, on va avoir du suspense, c’est cool.

3e : Waaaaaaaah, incroyable, déjà un penalty pour le PSG !!!!!!!!

Quelle boulette de Tolisso, lent comme pas possible sur sa conduite de balle dans une zone dangereuse. Il ne sent pas Ugarte arriver dans son dos et il l'arrache. But de Kyky dans 3,2,1...

1re : Premier ballon-premier frisson avec Mbappé. Mais Kyky manque son dribble aux abords de la surface. L'OL écarte le danger.
20h44 : C'est partiiiiii (en avance à notre chronomètre, pose une réserve John).
20h43 : Allez, ça va attaquer d'ici peu, stade bien bouillant même si loin d'être plein.
20h39 : Ah, des sifflets, relativement modérés mais quand même, accompagnent le nom de Lolo White à la présentation des équipes.
20h31 : Bradley Barcola grave insulté par les virages du Parc OL !

On imagine à peine comment Bradley Barcola prendra cher s’il entre en jeu ce soir. C’est déjà graaaaaaaave électrique dans les virages sur le sujet. Il y a trois chants qui tournent, tous plus insultants les uns que les autres vous vous doutez. La rancœur est énorme envers un joueur qui n’a réalisé que quatre super mois avec son club formateur avant de chercher +++ à rejoindre le PSG cet été.



20h10 : Asensio préféré à Ramos pour commencer

Côté PSG, c’est presque du (désormais) classique : Luis Enrique privilégie tout de même Marco Asensio à Gonçalo Ramos en attaque. Ou plutôt Marco Asensio Willemsen à Gonçalo Matias Ramos. Oui oui, on est grave fans des noms WTF sur les feuilles de match par ici.



20h05 : Kadewere préféré à Mama Baldé, Lopes de retour côté OL

On attaque avec la compo de l’OL. Pas de véritable surprise : Anthony Lopes retrouve sa place dans le but, et Kadewere est préféré à Mama Baldé en l’absence de Lacazette suspendu.



20h00 : Salut tout le monde, on se retrouve comme prévu au formidable outil msieurs dames.
08h30 : Hello les Minutos !

On va se retrouver ce dimanche soir pour une rencontre de fin de 4e journée de Ligue 1 a priori très déséquilibrée. En effet, le Paris Saint-Germain a livré son meilleur match de la nouvelle ère Luis Enrique contre le RC Lens la semaine passée (3-1), et on a dans le même temps encore vu un Olympique Lyonnais totalement inoffensif à Nice (0-0). Ce n’est pas la fin de mercato bien bien à l’arrache de l’OL, transferts d’Ernest Nuamah et de Mama Baldé mis à part, qui laisse augurer des lendemains meilleurs pour la bande à Lolo White. Celui-ci va sérieusement commencer à être menacé en cas de nouveau revers ce soir (même si c’est Paris en face), et on ne voit pas comment il pourrait y avoir un réveil lyonnais, surtout sans Alexandre Lacazette encore suspendu. 

L’une des curiosités majeures de ce match, en pleine semaine de guerre ouverte Textor/Aulas : quel sera l’accueil du Parc OL pour Bradley Barcola, si celui-ci dispute ses premières minutes sous le maillot du PSG ce dimanche ? Après ses quatre mois détonants en fin de saison passée, celui-ci est en tout cas déjà bien dans le groupe de Luis Enrique, contrairement à Randal Kolo Muani blessé. A noter aussi le retour déterminant d’Anthony Lopes à la place du fébrile Rémy Riou. Allez, on vous fera vivre tout ça du stade, la bise.

>> Retrouvez-nous par ici dès 20 heures, avant un coup d’envoi à 20h45.