Leipzig - PSG : Paris concède le nul (et la première place du groupe) après un nouveau match moyen... Revivez le live avec nous

LIVE Les Parisiens cèdent la première place du groupe A après le match nul concédé en Allemagne face à Leipzig

Aymeric Le Gall
— 
Mbappé manque son duel avec Gulacsi.
Mbappé manque son duel avec Gulacsi. — Ronny HARTMANN / AFP



23h05 : Allez, sur ce je vais vous laisser pour préparer les notes des joueurs et le ou les papiers pour demain matin. Merci d’avoir passé la soirée avec nous, on se retrouve très vite, dès demain en fait, pour de nouveaux lives Ligue Europa. Bisous les fous !
95' : 95' : C’est terminé, Paris s’est fait reprendre en toute fin de match sur un nouveau péno allemand. Au final on peut parler d’un match nul relativement logique tant les Parisiens ont pris cher en première période, avant de renverser la table de planter deux pions (doublé de Wijnaldum). Avec la victoire de City à domicile contre Bruges (4-1), les Parisiens perdent leur place de leader du groupe A. Ils iront donc jouer la première place dans trois semaines à Manchester. On a déjà hâte d’y être.
94' : 94' : Ça part en sucette, Herrera est en train de se faire pourrir par un défenseur allemand après avoir voulu gêner le gardien dans son dégagement.
93' : 93': Les Parisiens auront de quoi regretter les trois énormes occases de Mbappé en deuxième période.
91' : 91': EGALISARTION DE SZOBOSZLAI ! Pas de bol pour Donnarumma qui avait pourtant choisi le bon côté mais le tir était imparrable.
90' : 90': Nouveau péno pour les Allemands !
90' : 90': L'arbitre dessine une télé dans les airs, il va aller se faire sa propre idée, ça pue pour le PSG car la faute me semble incontestable.
90' : 90': L'arbitre dessine une télé dans les airs, il va aller se faire sa propre idée, ça pue pour le PSG car la faute me semble incontestable.
89' : 89': Leipzig réclame une faute de Kimpembe sur Nkunku dans la surface. L'arbitre attend la décision du VAR.
88' : 88': J'ai imaginé le ballon dans la lucarne en voyant Nkunku s'élancer mais le coup franc de l'ancien Titi est contrée par le mur.
86' : 86' : Visiblement Danilo va rester en défense centrale, que le PSG ait le ballon ou non. Défense à 5 donc pour finir ce match et résister aux derniers assauts de Leipzig.
85' : 85': Herrera et Draxler remplace Wijnaldum et Di Maria.
82' : 82' : Mbappé n’a plus de jus (logique au bout de son sprint du match) et préfère attendre l’arrivée de Neymar plutôt que de jouer le un contre un face à un défenseur allemand. Le Brésilien choisit d’oublier Di Maria sur sa droite et de frapper direct, c’est contré.
79' : 79': Nuno Mendes c'est un kamikaze dans ses relances, ça fait flipper.
76' : 76': Paris ferait bien de se mettre à l'abri car en face ça joue pour sa survie. En cas de défaite ce soir, Leipzig en serait à 4 revers en autant de match, et donc éliminé.
74' : 74': Le jaune pour Ney qui continue de chauffer l'arbitre et de l'applaudir ironiquement. Quel sale gosse, il ne changera jamais ahahah !
71' : 71': C'est pas sérieux ça, Presko... La classique pour Kimpembe qui signe une passe abominable sous pression vers Danilo et qui a bien failli coûter un but au PSG. La volée de Szoboszlai passe de peu à côté du but de Gigio sur ce bon centre de Nkunku.
68' : 68': Jaune pour Simakan qui se sacrifie pour l'équipe en accrochant le maillot de Wijnaldum alors que Paris avait un boulevard en contre.
65' : 65' : Panique dans la défense du PSG !!! C’était un bordel géant avec des coups de billard de partout, je n’ai pas compris grand-chose. Sauf que Paris s’en est bien sorti sur cette triple tentative allemande. Pfiou, quelle chaleur.
63' : 63': Biiiiiiiiiiiiiiiiiip biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip Mbappé qui aspire l'âme de son vis-à-vis avant de placer une accélération de dingue mais nouvel échec face à Gulacsi. On n'oublie pas non plus le super taf de Neymar qui est venu gratter avec autorité un ballon aux abords de sa surface. Il fait plaisir quand il se donne comme ça.
60' : 60': Touche foirée, faute dans la foulée et jaune stupide après avoir mis un coup de pompe dans le ballon. Masterclass de Nuno Mendes.
58' : 58' : Ça tricote pas mal dans les petits espaces à Leipzig mais tu sens que ça peut faire mal à tout moment quand même.
56' : 56': Marquinhos taille big boss encore ce soir. Y'a pas à dire hein, quand Abdel met le pied sur le ballon, on ne passe pas, c'est non négociable. Pourtant il y avait le fuego dans la défense parisienne sur ce coup.
55' : 55': Leipzig est beaucoup moins inspiré. Peut-être aussi parce que les Parisiens sont mieux dans le jeu.
53' : 53': OH KYKY............. Le bip bip de Bondy ouvre beaucoup trop son pied et gâche un super ballon de Wijnaldum. Le capitaine des Pays-Bas avait pris le temps de contrôler et pivoter au beau milieu de la surface allemande avant de servir le Français, oublié sur sa droite. Dommage.
51' : 51' : Mukiélé a l’air de salement souffrir, pas sûr qu’il aille au bout de ce match. A de la liste de Dédé, c’est con (j’déconne, on sait très bien qu’il ne le prendra pas. Et pourtant…).
48' : 48': Quelle passe de Neymar encore, c'est un pur régalquand il joue comme ça, dans une position un peu plus reculée et qu'il distille ses galettes à qui n'en veut. Dommage pour Paris, Di Maria est signalé hors-jeu.
47' : 47': Système différnet mais toujours le même pressing de cinglé du côté de Leipzig depuis le retour des vestiaires. C'est pas simple de sortir proprement les ballons pour Paris.
45' : 45': C'est reparti ! Pour une fois ce n'ets pas le PSG qui s'adapte à son adversaire mais l'inverse, Jesse Marsch a en effet décidé de passer à 4 derrière à la pause.
22h04 : Pour moi c’est Neymar qu’il faut surtout créditer sur ce but, pas Mbapé, même si son centre n’était pas dégueu. Mais le Ney est partout sur l’action, c’est lui qui récup the ball (bug up Nabil !), qui organise et qui déclenche la galette en profondeur pour Mbappé.


 

22h03 : Allez ça va repartir mais impossible de dire ce que le PSG va nous proposer. Au poker, ce club doit être injouable tellement il est illisible.
45' : 45': Bon ben voilà, Paris mène au score après une première période immonde. Les Rouge et Bleu pourront remercier Gigio Donnarumma, auteur d'un bel arrêt sur péno en tout début de match. Mi-temps idéale aussi pour Wijnaldum, qui claque un doublé au meilleur moment, lui qui manquait cruellement de confiance depuis le début de la saison. Allez les potos, on se retrouve dans un petit quart d'heure.
45' : 45': Ahhhhh Mbappé qui croque un face à face, c'était le but du 3-1 !! Paris est d'une violence inouïe en contre-attaque, popopo... Quand rien ne va dans le jeu, on se repose sur les fondamentaux, à savoir "balance la balle à Kyky et Inch'Allah les frérots". Ca a encore failli marcher.
43' : 43': La chatte à Poché is the new la chatte à Dédé.
40' : 40' : IL EST VALIDEEEEEEE ! Doublé pour Wijnaldum, qui reprend de la tête une passe (de la tête là aussi) de Marquinhos sur corner. La chatte des Parisiens qui mènent au score après une première période catastrophique qui aurait pu les voir être menés 0-2 au bout de 15 minutes.
39' : 39': LE BUUUUUUUUUT DE WIJNALDUM qui est... annulé par l'arbitre pour une position de hors-jeu. Mouais, pas sûr.
38' : 38': Enfin une sortie de balle parisienne sur une phase de transition ! Superbe centre en cloche de Wijnaldum pour Di Maria qui voit sa reprise de volée contrée en corner. C'était pas mal ça pour une fois.
35' : 35' : Ça y est, les Allemands repartent déjà à l’assaut des buts de Gigio. Cette équipe parisienne fait littéralement pitié. Genre là j’ai envie de les prendre dans mes bras et de leur faire un bon chocolat chaud, les pauvres petites choses fragiles.
31' : 31': Jaune indiscutable pour Kimpembe (aka le boucher de Beaumont-sur-Oise) après un double râclage sur Nkunku puis Orban.
30' : 30' : Le but de Wijnaldum a calmé tout le monde côté Leipzig, Paris peut enfin essayer (je dis bien essayer) de garder un peu le ballon.
26' : 26': Je me demande jusqu'à quand les exploits individuels vont protéger la Pochette des critiques dans le jeu venues de Doha. Tu peux pas faire une saison entière en marchant en permanence sur un fil...
25' : 25': Carton jaune pour Tyler Admas qui a poussé Di Maria comme un videur de boîte dégage un mec bourré à 6 du mat' sur le trottoir (qui a osé dire que ça sent le vécu ?!).
24' : 24': Ce but là va faire un bien fou à l'ancien milieu de Liverpool qui traîne son spleen (et ses godasses sur le terrain) depuis son arrivée au PSG.
22' : 22' : But de Georginio Wijnaldum au terme d’une superbe action collective entre Di Maria, Neymar et Mbappé. Le centre plein axe du Français est une offrande pour Gini, qui n’a plus qu’à pousser la boule dans le but vide. Premier tir, premier but. Voilà, Paris s’en sort encore grâce à un petit coup de génie de ses attaquants.
21' : 21': Ah ben si, y'a un truc qui va quand même, c'est que Paris vient d'égaliser !!!!
20' : 20': Donnarumma qui sort à 40m de ses buts alors que Kimpembe était déjà sur le ballon, non non ce n'est absolument pas le bordel dans cette équipe aprisienne depuis le début du mtch. Il n'y a rien qui va, c'est terrible.
17' : 17': Encore un scud de Nkunku qui frôle la barre de Gigio !
16' : 16': Finalement il va être moins question de style que d'éviter de prendre une peignée ce soir.
15' : 15': Pas cons, les Allemands continuent d'exercer un pressing de dingue, ils sentent qu'il ne faut pas grand-chose pour que ce PSG-là s'effondre à nouveau.
13' : 13': Les Parisiens sont à la ra-masse totale, c'est limite gênant à regarder. Marquinhos essaye tant bien que mal de secouer ses coéquipiers mais les mecs sont clairement dans un bar à chicha de Paris à l'heure où on se parle.
11' : 11': L'arrêt de Donnarumma qui maintient le PSG en vie !!!! Popopo quel début de match de malade.
10' : 10': PENALTY POUR LEIPZIG C'EST QUOI CE BORDEL ????????????
8' : 8': Ohhhhhhhh le buuuuuuuut de Leipzig d'entrée de jeu ! Pire départ possible pour le PSG. Et évidemment, vous devinez bien qui est venu placer un super coup de casque sur ce centre de Forsberg ! Nkunku !
6' : 6': Déjà la troisième faute sur le Ney. Et sans chichi pour le coup, à chaque fois il y avait quelque chose.
5' : 5': La tendance est confirmée d'netrée de jeu, le PSG joue à 3 derrière quand il a le ballon. C'est de cette manière qu'il a foutu le wild dans la défense lilloise vendredi dernier, ça va être intéressant de voir ça sur toute la durée d'un match.
3' : 3': Première sucrerie de Neymar qui cale un petit point de l'espace suivi d'une accélération incisive mais qui se fait stopper illicitement. Il a l'air en jambe le vieux barbu.
2' : 2': Oulahhhhh c'est quoi ce délire, même pas 15 secondes de jeu et c'est déjà la panique ksur le périphérique dans la défense parisienne ! Bon finalement l'abitre signale un hors-jeu d'André Silva mais ça donne le ton du côté allemand.
1' : 1': Vamooooooooooos la familia !

 

20h58 : Place à l'hymne de la C1. Allez, tous ensemble, avec moi !

Ce sont les meilleures équipes 

Es sind die allerbesten Mannschaften

The main event

Die Meister 

Die Besten 

Les grandes équipes 

The champions

Une grande réunion 

Eine große sportliche Veranstaltung

The main event

Die Meister

Die Besten

Les grandes équipes

The champions

Ils sont les meilleurs

Sie sind die Besten

These are the champions

Die Meister

Die Besten

Les grandes équipes

The champions

20h55 : Ca y est, on est (presque) en place à la Red Bull Arena (en réalité je suis en direct de Barbès City, mais ne le dîtes à personne). Belle ambiance au stade ce soir, la question est maintenant de savoir si on va avoir droit au PSG cataclysmique de le première heure contre Lille (et contre Leipzig aussi, d'ailleurs) ou celui des 30 dernières minutes, qui a enfin semblé vouloir essayer de jouer un peu au ballon.
20h52 : Le XI de Jesse Marsch


 

20h50 : J'allais zapper les compos, au temps pour moi. Et si le tweet ne s'affiche pas chez vous, je vous la fais à l'ancienne:

Donnarumma - Nuno Mendes, Kimpembe, Marquinhos, Hakimi - Danilo, Wijnaldum, Gueye - Neymar, Mbappé, Di Maria. 



 

20h45 : Vous ne verrez rien de plus beau ce soir, quelle star ce journaliste !


 

20h35 : Wahhhhh un papier sur l'absence de style de jeu du PSG, quelle originalité ! Ouais, certes, sauf que cette fois on donne la parole à la défense (de Mauricio).


 

20h25 : Wijnaldum, c’est quoi le bazar ?

Allez, comme vous êtes sympas comme tout, voici un peu de lecture avant le coup d’envoi. On a parlé à Manu Petit du cas Wijnaldum, lui aussi ayant vécu une situation similaire à celle du Hollandais quand il a décidé de quitter Arsenal pour le Barça. Enjoy.



 

20h15 : Salut les dingos, bienvenue à la maison, installez-vous peinardement le temps qu’on finisse la vaisselle.
Battus par des flots de critiques ces derniers pour la qualité plus que discrète de leur jeu collectif, les Parisiens se déplacent à Leipzig dans l’idée de faire coup double : se rapprocher de la qualif en 8es de finale en cas de succès ce soir, et faire fermer quelques bouches (dont la nôtre) ou, du moins, donner enfin quelques éléments de réponses sur l’identité de jeu du PSG version Pochettino. Privé de Leo Messi (gêne musculaire), l’Argentin récupère Mbappé, auquel il va accompagner les deux vieux briscards Di Maria/Neymar, formidables de talent en fin de match contre Lille la semaine dernière.

>> Rendez-vous sur les coups de 20h30 pour lancer cette soirée foot tous ensemble.