Lazio-OM: Encore trahi par sa défense, l'OM piteusement éliminé de la Ligue Europa

FOOTBALL Les Marseillais ont perdu un quatrième match consécutif, ce jeudi, à Rome, face à la Lazio…

Jean Saint-Marc

— 

Thauvin et les Marseillais ont valsé à Rome.
Thauvin et les Marseillais ont valsé à Rome. — CIAMBELLI/SIPA
  • Avec trois défaites en quatre matchs de poule, les Marseillais sont éliminés de la Ligue Europa.
  • Finalistes l'an dernier, les Olympiens ont été ridicules cette saison sur la scène européenne. L'OM est en crise.

A Rome, fait comme les Romains. Rudi Garcia a tenté de calquer son dispositif tactique sur celui de Simone Inzaghi, avec un étonnant 3-4-3 au coup d’envoi. C’est raté. Avec trois défaites en quatre matchs de poule, l’OM est éliminé de la Ligue Europa. Le finaliste de la dernière édition aura été ridicule cette année.

La défense s’écroule

Même renforcée par un Ocampos plutôt convaincant en tant que latéral gauche, la défense olympienne s’est effondrée. Elle a offert à la Lazio un but sur un plateau. Les Romains, qui n’avaient pas cadré un seul tir jusque-là, ont marqué sur leur première occasion, juste avant la mi-temps. Parolo a surpris Pelé d’une tête bien placée (45e), après toute une série d’erreurs marseillaises : une relance plein axe du portier olympien, un ballon perdu par Gustavo au milieu, et, surtout, un manque d’agressivité terrible de Caleta-Car au duel.

Les défenseurs marseillais ont de nouveau failli à la 54e : bien servi par Immobile, déjà passeur décisif en première mi-temps, Correa s’est promené dans une défense marseillaise désorganisée, avec un Rami bien trop avancé.

Thauvin souffre mais marque

Payet au repos, Njie toujours limité : tous les espoirs marseillais reposaient sur les épaules de Thauvin. Il a failli quitter ses coéquipiers à la mi-temps : sa douleur au pied droit, récurrente depuis quelques semaines, s’est réveillée. Mais l’international a serré les dents et a réussi à réduire le score, après une excellente récupération de Sanson (59e).

Les regrets de la première mi-temps

Les Olympiens étaient bien rentrés dans le match. Mais il a manqué un peu d’adresse à Sakai (6e), un peu de discernement à Njie (12e) et un peu de chance à Thauvin (42e). Le Japonais n’a pas réussi à armer son tir à bout portant. Njie a eu la mauvaise idée de frapper de loin quand Lopez était plus démarqué. Et Thauvin n’a pas assez brossé sa spéciale. Surtout, l’OM a été incapable de se rebeller en deuxième mi-temps, quand la Lazio menait. Les Marseillais, qui viennent de perdre leurs quatre derniers matchs, ont vraiment la tête sous l’eau.