France-Luxembourg: Sans attaque ni réussite, les Bleus concèdent un match nul fort gênant (0-0)

FOOTBALL La France a concédé un incroyable nul face au Luxembourg dimanche à Toulouse (0-0)... La Coupe du monde en Russie est encore loin...

Nicolas Stival

— 

Kingsley Coman et la France, impuissants face au Luxembourg, le 3 septembre 2017 à Toulouse.
Kingsley Coman et la France, impuissants face au Luxembourg, le 3 septembre 2017 à Toulouse. — F. Fife / AFP

Avant même le coup d’envoi, les Français savaient que la Suède était allée pulvériser la Biélorussie (0-4) et que les Pays-Bas avaient dominé la Bulgarie (3-1), revenant respectivement à égalité et à trois points des joueurs de Deschamps. La victoire programmée face au Luxembourg devait permettre à la bande à Lloris de reprendre de l’air, et de se rapprocher ainsi de la Coupe du monde en Russie. Finalement, elle a concédé un nul aussi incroyable que piteux (0-0). Et cela aurait pu être pire si Gerson Rodrigues n’avait trouvé le poteau de Lloris (78e).

>> A lire aussi : EN DIRECT. France-Luxembourg: Hésitez pas à marquer les gars... Le match à suivre en live

Une ultra-domination stérile

Des tentatives de Griezmann (39e) et Pogba (76e) sur la transversale, des ballons repoussés par un pied, une tête ou plus rarement le gardien luxembourgeois Joubert. Comme prévu, le match a tourné à l’attaque-défense. Mais les Bleus, si séduisants jeudi face aux Pays-Bas (4-0), n’ont pas trouvé la faille face à des joueurs aussi vaillants que limités. Lemar s’est progressivement assoupi, Griezmann a aussi vendangé deux offrandes (11e, 53e), et les latéraux Sidibé et surtout Kurzawa ont trop souvent centré à l’aveugle. Seul Mbappé a créé quelques brèches, mais il est sorti à l’heure de jeu pour laisser la place à Coman.

Giroud, complètement hors sujet

C’est lui qui s’est attiré les premiers sifflets du pourtant conciliant public toulousain, lorsqu’à la 50e minute, il a une nouvelle fois trop tardé à se retourner dans la surface luxembourgeoise. Double buteur à l’aller dans le Grand-Duché, l’avant-centre aux 27 réalisations en Bleu n’a été utile que pour dégager de la tête les corners adverses. Remplacé à l’heure de jeu par Lacazette, pas plus en verve, Giroud va de nouveau faire débat, à la grande joie des «haters».

Et maintenant? 

La France ne compte qu’un point d’avance sur  la Suède avant d’aller visiter la Bulgarie le 7 octobre, puis d’accueillir la Biélorussie, le 10 octobre. Il va donc lui falloir gagner ses deux derniers matchs pour aller à la Coupe du monde de manière certaine. Pas forcément évident. Fallait y penser avant.