Mauvaise foi: Chopé (un peu) bourré au volant, Yaya Touré explique «qu'il ne savait pas qu'il y avait du cognac dans son coca»

FOOTBALL Le milieu ivoirien a été suspendu 18 mois de permis de conduire pour conduite en état d'ivresse...

J.L.

— 

Yaya Touré lors de Manchester City-WBA le 9 avril 2016.
Yaya Touré lors de Manchester City-WBA le 9 avril 2016. — Matt West/BPI/Shutterst/SIPA

Il revenait à peine dans les petits papiers de Guardiola que Yaya Touré s’est remis dans la panade tout seul, la faute à un banal contrôle routier le mois dernier dans les rues de Londres. Hélas pour lui, Yaya était beurré comme un P’tit Lu, et il a pris cher au tribunal. 64 000 euros d’amende et 18 mois de suspension de permis.

L’Ivoirien a tenu à s’expliquer sur Facebook. Et c’est assez savoureux. « Je suis musulman et j’ai toujours refusé l’alcool. […] Comme j’étais au-dessus de la limite autorisée lors d’un contrôle nocturne, j’ai décidé de ne pas contester la décision du tribunal. Cependant, il était important pour moi de dire à la cour que je n’avais pas intentionnellement consommé de l’alcool. Le juge, au cours de l’énoncé du verdict, en a pris acte. »

Une défense directement inspirée de l’immense Richard Virenque en son temps. Dans une discrétion qui l’honore, Yaya n’évoque pas la raison de sa malheureuse confusion. Selon la BBC, il n’aurait pas noté que le(s) verre(s) de coca light qu’il buvait contenait aussi du cognac. Le goût n’est pas le même, pourtant.