L'athlétisme ébranlé par un rapport qui va montrer une corruption «d'une tout autre dimension»

ATHLETISME Il sera divulgé lundi...

R.B. avec AFP

— 

Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme.
Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme. — Kin Cheung/AP/SIPA

Le rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) sur la corruption et le dopage en athlétisme qui sera dévoilé lundi à Genève va montrer une corruption «d'une tout autre dimension», affirme auprès de la BBC un de ses co-auteurs, samedi.

Richard McLaren ajoute que ce rapport pourrait même «bouleverser le fonctionnement de ce sport».

«Vous avez un groupe de vieux messieurs qui se sont mis de l'argent dans les poches -via de l'extorsion et des dessous de table- mais qui ont également provoqué des changements significatifs dans les résultats et les classements des compétitions internationales d'athlétisme», affirme M. McLaren.

Depuis mercredi, le monde de l'athlétisme est ébranlé par la mise en examen de quatre personnes par la justice française pour corruption, dont l'ancien président de la Fédération internationale, le Sénégalais Lamine Diack.

Les responsables mis en cause sont soupçonnés d'avoir reçu des sommes d'argent en contrepartie de la couverture de pratiques dopantes, principalement en Russie. C'est du moins ce qu'avancent Médiapart et Lyon Capitale, qui ont eu accès à ce rapport encore secret de l'Agence mondiale antidopage. L'AMA doit rendre publique ses conclusions lundi à Genève.