Tour de France Femmes : Impériale de bout en bout, Van Vleuten rafle tout... Revivez la 8e étape avec nous

CYCLISME Suivez avec nous la 8e et dernière étape du Tour de France féminin

Aymeric Le Gall
— 
Annemiek Van Vleuten s'est imposée sur la Super Planche des Belles Filles lors de la 8e et dernière étape du Tour de France.
Annemiek Van Vleuten s'est imposée sur la Super Planche des Belles Filles lors de la 8e et dernière étape du Tour de France. — Jeff PACHOUD / AFP

L'ESSENTIEL

  • C'est l'heure de la 8e et dernière étape de ce Tour de France pour les coureuses, qui ont ce dimanche 123 km à parcourir entre Lure et la Super Planche des Belles Filles.
  • Tout va se jouer pour la victoire finale au sommet de cette dernière montée, terrible, avec des passages à plus de 20% et un dernier kilomètre non bitumé. 
  • Les hommes l'avaient gravi il y a trois semaines. On se souvient de l'Allemand Kamna, échappé avec encore 40'' d'avance à l'entame du dernier kilomètre, qui s'était fait reprendre puis dépasser par Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard.
  • Un final craint par tout le peloton, sauf peut-être Annemiek Van Vleuten, nouvelle maillot jaune de ce Tour de France
17h55 : Allez, je ferme la boutique les potos. Merci à toutes et à tous d’avoir été avec nous aujourd’hui. Je ne vous dis pas au revoir car on se retrouve dans une grosse heure pour lancer le live Trophée des champions entre le PSG et Nantes. A tout à l’heure !
17h48 : Après le Giro, la Hollandaise, pourtant mal embarquée en début de semaine, réalise une masterclass sur cette fin de Tour et écrit un peu plus sa légende. Demi Vollering aura tout tenté mais c'était peine perdue, elle termine 2e du génrale devant Niewadowa. La Française Juliette Labous est 4e, super perf !
0 km : C'EST FAIT, LA REINE ANNEMIEK VAN VLEUTEN S'IMPOSE EN SOLITAIRE ! La Hollandaise remporte ce Tour de France 2022 de la plus belle des manières, quel monstre.

 

1 km : J'ai mal aux mollets rien qu'à regarder les pourcentages, c'est de la folie furieuse cette Super Planche.

 

1,5 km : Van Vleuten en danseuse dans ce mur à 20% avant d'entamer la partie non bitumée. Quel finish les enfants ! C'est beau.
2,5 km : Labous imprime un gros rythme pour s'assurer la 4e place. Niewadowa ne la lâche pas d'un pouce.
3,5 km : Juliette Labous n'a plus de coéquipière, ça va se jouer les yeux dans les yeux avec Niewadowa, actuelle 3e du général. Ca sent le sapin pour le podium pour la Française de l'équipe DSM.
4 km : 18 secondes d'avance sur Vollering, c'est plié messieurs-dames !
5 km : Et elle en remt une couche ! Injouable aujourd'hui comme hier, rien à dire, chapeau Annemiek.
5,5 km : Pas grand monde pour suivre la Hollandaise volante. Vollering fait ce qu’elle peut mais elle a du mal, on sent qu’elle est à la limite.
6 km : Attaque de Van Vleuten TUTUT POUSSEZ-VOUS !!!
6 km : Rooijakkers et Garcia se tirent la bourre en tête de la course.
6,5 km : Ca attaque direct dès les premiers gros pourcentages alors que le peloton maillot jaune avec l'ensemble des gros noms du général arrive juste derrière. Moins de 30 secondes désormais.
7 km : Et c'est parti pour le groupe de tête ! Bon courage mesdames.
9 km : Le groupe de poursuivantes repris par le groupe maillot jaune avant de se lancer dans la Super Plancha.
14 km : Bon je vais vous faire un petit topo avant d’entamer la SPDBF (ouais, on va l’appeler comme ça). L’échappée de 9 coureuses a 1'20'' d’avance sur le groupe maillot jaune. Entre les deux, un petit groupe de poursuivantes qui est à 48'' de la tête de la course.
19 km : Nouvelle attaque de Neylan (Cofidis) qui prends 10 secondes d'avance sur le peloton alors que celui-ci réduit l'écart avec l'échappée.
23 km : On y est presque, miam !

 

28 km : Petite cassure finalement, Van Vleuten ne veut pas prendre de risque en jouant au coude à coude avec Demi "bip bip" Vollering dans la descente.
30 km : Vollering fait la course en tête dans la descente mais Van Vleuten assure plutôt pas mal derrière.
33 km : Le groupe maillot jaune attaque la descente à fond de cale.
38 km : Les neufs coureuses de tête viennent de passer au sommet du Ballon d'Alsace. C'est la championne d'Espagne Mavi Garcia qui prends les gros points.
40 km : Vollering tente une petite attaque pour jauger la réaction de Van Vleuten, qui lui prend la roue sans souci. La maillot jaune doit être gonflée à bloc après les attaques de la SD Worx au moment de son changement de vélo. C'est le jeu hein, mais ça a dû la faire tiquer malgré tout.
42 km : Elle est de retour dans le peloton. Enfin, jusqu'à ce que ce troisième vélo pète lui aussi, quoi.
43 km : MAIS ???? Van Vleuten doit à nouveau changer de vélo ! La revoilà légèrement distancée par le peloton.
44 km : 44 km : Bon on s’est peut-être un peu enflammé (on ne se refait pas, on est des marchands de tapis, que voulez-vous), la maillot jaune a finalement réussi à revenir dans les roues du peloton toute seule comme une grande. Il reste encore d’ascension.

 

46 km : A noter que le maillot vert ne peut plus échapper à Marianne Vos. Si elle parvient à rallier la ligne d'arrivée bien sûr, ce qui devrait quand même être jouable ahah !
47 km : La Trek Segafredo se lie à la SD Worx pour isoler Van Vleuten qui a du mal à revenir dans le peloton. Biannic et Gutierrez ont bien tenté de la remonter mais elles n’ont pas les jambes aujourd’hui. Le tout avant la montée du Balon d’Alsace (8,7 bornes à 6,9 %) ! Et ben voilà, on voulait de l’animation, on est servi.
51 km : Et voilà, comme prévu la team SD Worx de Demi Vollering met un gros coup de pédale pour mettre la pression sur Van Vleuten !
51 km : Et voilà, comme prévu la team SD Worx de Demi Vollering met un gros coup de pédale pour mettre la pression sur Van Vleuten !
52 km : Elle est déjà de retour à l'arrière du peloton.
53 km : 53 km : Changement de vélo pour Van Vleuten qui se gare sur le bas-côté pour choper celui de sa coéquipière ! On va voir si ça va en profiter pour l’attaquer dans les minutes à venir. Je pense que oui, d’autant qu’on va arriver dans une descente, là où le maillot jaune n’est pas des plus à l’aise.

 

56 km : Elles sont désormais 10 devant alors qu'un second petit groupe de 4, emmené par Victoire Berteau, est parti à leur poursuite.

 

58 km : OHHHHH CE DEPASSEMENT DE LECLERC SUR RUSSELL LES ENFANTS !!! (oui, j'ai le GP de Hongrie sur un autre écran). Le Monégasquue prend la tête de la course de la plus belle des manières.
61 km : Et sinon l'échappée a 25 secondes d'avance sur le peloton maillot jaune.
62 km : Ah au fait, voici le classement complet au sommet de la Côte d'Esmoulières.

 

66 km : Le peloton a fini par céder après une énième attaque. On retrouve six coureuses dans cette échappée. Chabbey (Canyon/SRAM Racing), Markus (Jumbo-Visma), Brown (FDJ Suez Futuroscope), Lippert (Team DSM), Patino Bedoya (Movistar), Rooijakkers (Canyon/SRAM Racing), Thomas (Trek Segafredo).
67 km : On tient la première échappée du jour !
70 km : Maillot à pois sur les épaules, Vollering chope cinq points de plus en haut de la Côte d'Esmoulières. Elle a désormais six points d'avance sur Van Vleuten au classement de la montagne.
71 km : 71 km : On entame les premiers pourcentages du jour avec la montée de la Côte d’Esmoulières. C’est le moment choisi par Neylan de la team Cofidis pour placer une attaque mais le peloton ne la laisse pas vraiment partir.
72 km : 72 km : Mais rassurez-vous, ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de spectacle aujourd’hui, il y en a toujours dans la Super Planche, avec notamment deux murs à plus de 20 % (AU SECOURS). On sera attentif à la course de Juliette Labous, au général et qui joue cet aprem sa place sur le podium. Elle a 49'' de retard sur Katarzyna Niewiadoma (Canyon) et 2'6'' sur Demi Vollering (Team SD Worx). Alors, on y croit ? On va se gêner !!
74 km : 74 km : Bon on ne va pas vous jouer de la flûte de pan, déjà parce qu’on ne sait pas en jouer, mais aussi et surtout parce qu’on s’est toujours dit les choses, il ne va pas y avoir beaucoup de suspense aujourd’hui a priori. Van Vleuten a assommé le tour hier lors de l’étape d’hier entre Sélestat et Le Markstein Fellering. 3’ 26” d’avance pour la Hollandaise sur sa dauphine au général, Vollering, à l’arrivée. Monstrueux.
82 km : Lâché il y a quelques bornes, le groupe d'une vingtaine de coureuses est de retour dans le peloton. Elles ont profité d'une portion de route un peu plus plate pour revenir dans le game. Ou "dans le jeu", comme on dit du côté de Plougastel-Daoulas.
86 km : Alors qu’on prend la roue des coureuses, aucune échappée n’a été autorisée par le peloton pour le moment. Un peloton emmené par le FDJ qui a imposé un gros, gros rythme en début de course avant de lever un peu le pied il y a quelques minutes.

 

 

15h08 : Allez, une petite page de réclame et on va enfin y aller !
15h01 : Il va falloir faire preuve d'un peu de patience car France 3 ne prend l'antenne que dans un quart d'heure. Du coup on attend sagement devant le Comte de Monte Cristo (toujours un plaisir de revoir cette adaptation du meilleur roman de tous les temps).
15h : Hello les cyclix ! Comment allez-vous en ce dimanche radieux ? Ici tout va bien, prêt à se lover dans le canapé pour suivre cette étape casse-pattes de montagne avec la Super méga dingo Planche des Belles Filles.
Les coureuses du en terminent aujourd'hui, mais avant de pouvoir s'autoriser un verre bien mérité, elles s'attendent à souffrir. Beaucoup. Car la 8e et dernière étape de ce Tour du renouveau propose un tracé exigeant, avec la côte d'Esmoulières pour s'échauffer (2 km plus de 8%, quand même), avant le célèbre Ballon d'Alsace et surtout, surtout, la terrible, escaladéeen mode «Super», c'est-à-dire avec le dernier raidard d'un kilomètre en gravier à se farcir. Nul doute que les écarts seront conséquents, et que la lauréate de ce Tour sera la plus forte de toutes. On met une pièce sur une victoire finale d'Annemiek Van Vleuten, vraiment impressionnante la veille.

>> On se donne rendez-vous par ici vers 15h00 pour suivre ce feu d'artifice final ensemble...

Les coureuses du en terminent aujourd'hui, mais avant de pouvoir s'autoriser un verre bien mérité, elles s'attendent à souffrir. Beaucoup. Car la 8e et dernière étape de ce Tour du renouveau propose un tracé exigeant, avec la côte d'Esmoulières pour s'échauffer (2 km plus de 8%, quand même), avant le célèbre Ballon d'Alsace et surtout, surtout, la terrible, escaladéeen mode «Super», c'est-à-dire avec le dernier raidard d'un kilomètre en gravier à se farcir. Nul doute que les écarts seront conséquents, et que la lauréate de ce Tour sera la plus forte de toutes. On met une pièce sur une victoire finale d'Annemiek Van Vleuten, vraiment impressionnante la veille.

>> On se donne rendez-vous par ici vers 15h00 pour suivre ce feu d'artifice final ensemble...