OL – Glasgow Rangers : Déjà qualifiés, les Lyonnais bouclent leur phase de groupe de Ligue Europa sur un match tristounet... Revivez ce nul (1-1) avec nous

FOOTBALL En plein marasme sportif en Ligue 1 (12es) et marqué par le départ annoncé de Juninho, l'OL a enchaîné ce jeudi un troisième match sans victoire, avec ce nul (1-1) contre les Ecossais

Au Parc OL, Jérémy Laugier
— 
Rayan Cherki s'est montré décisif sur l'égalisation lyonnaise.
Rayan Cherki s'est montré décisif sur l'égalisation lyonnaise. — Laurent Cipriani/AP/SIPA



Pas de grand chelem historique en Coupe d'Europe pour l’OL. Après cinq succès de rang en Ligue Europa, les Lyonnais, avec un effectif très remanié au coup d’envoi (Vogel, Lukeba, Keita…), ont cette fois buté sur les Rangers (1-1). On s’est souvent ennuyé ce soir et mine de rien, Lyon n’a remporté aucun de ses trois matchs en décembre. Attention au périlleux choc dimanche au brunch à Lille. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment un article de retour sur ce match demain matin sur le site. La bise.
Et c’est fini là-dessus, assez tristounet ce nul (1-1). Un sixième succès de rang en Ligue Europa n’aurait pas fait de mal au vu de la sinistrose ambiante à Lyon. Moins de 27.000 spectateurs (logique vu l’horaire) et seulement 3 tirs cadrés à 2 pour l'OL, ce qui résume bien cette soirée…
90e+3 : +3 : La balle de match est pour Kadewere, très bien placé aux abords de la surface écossaise, mais il écrase trop sa frappe pour tromper McLaughlin, quel dommage.
90e+2 : +2 : Pas très clair Pollersbeck sur sa sortie au devant de Joe Aribo (c’est pas si beau la vie). Heureusement pour l’OL, Damien Da Silva a bien couvert derrière.
90e : Ça y est, on a piqué l’orgueil des Lyonnais. Joli mouvement initié par un surprenant dribble d’Henrique Silva, et conclu par un échange entre Cherki et Slimani. Dans un angle fermé, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection algérienne bute sur McLaughlin.
86e : Hey les amis, on profite de cette fin de match relou à souhait pour vous balancer ce lien. Vous aviez vu ce but incroyable en NHL avant-hier ? Ne nous remerciez pas, plaisir d’offrir.


 

 

83e : Da Silva puis Lukeba pas loin de marquer à l’arrache sur deux corners consécutifs. Les Rangers ont totalement disparu de la circulation offensivement en deuxième période.
80e : Alerte ennui profond : malgré les changements, il ne se passe plus rien ou presque là. Elles vont être loooooongues ces 10 minutes...
76e : Double changement dans la foulée d’ailleurs avec Bruno Guimaraes et Islam Slimani à la place de Maxence Caqueret et Moussa Dembélé.
75e : Arf, à l’image de ce ballon qu’il donnait l’impression de maîtriser tranquillement, Moussa Dembélé a une nouvelle fois été maladroit. Le capitaine du soir était impliqué, ce n’est pas le souci, mais il a vraiment semblé emprunté en pointe.
69e : Lyon pousse encore, centre tir de Dubois claqué en corner par le gardien des Rangers, et dans la foulée énorme coup de boule du jeune Lukeba, mais de peu hors cadre. On se rapproche gentiment du premier sans faute de l’OL dans son histoire en Coupe d'Europe.
64e : Aaaah Tino Kadewere était tout près de planter pour la première fois depuis des plombes. Il s’est vraiment montré tranchant en partant de l’aile gauche et en enchaînant une frappe enroulée finissant vraiment à ras du poteau de McLaughlin, grave battu sur le coup.
62e : Sortie d’Hugo Vogel, qui a souffert défensivement en première période, et retour de blessure de Léo Dubois. Dans le même temps Houssem Aouar remplace un Xherdan Shaqiri qui ne parviendra officiellement pas à nous convaincre en 2021.
48e : Buuuuuuuuuuut lyonnais, égalisation impliquant Habib Keita et Rayan Cherki à droite. Le dribbleur lyonnais entre dans la surface et centre fort à ras de terre devant le but. C’est dévié par le défenseur des Rangers Calvin Bassey dans son but.
C’est reparti ici, l’OL doit vraiment se bouger pour éviter d’entretenir sa spirale de la lose actuelle.
45e : Mi-temps là-dessus, un seul tir cadré mine de rien pour l’OL jusque-là (contre 2 pour les Rangers), et des sifflets des virages pour raccompagner les joueurs aux vestiaires. On vous retrouve très vite pour la reprise.
44e : Et allez, blessure pour Karl Toko Ekambi qui laisse sa place à Tino Kadewere. Même le mojo Ligue Europa semble s’être brisé.
42e : Buuuuuuuuuuuuut des Rangers : au départ nouveau numéro de ce Ryan Kent déjà très bon à l’aller. Il régale d’une louche pour Glen Kamara dans le dos de Vogel. Le gone se fait mystifier dans la foulée par un crochet de Kamara sur l’aile gauche. Il centre en retrait pour Scott Wright. Sa frappe est déviée et elle prend à contre-pied Pollersbeck. Le mystère, c'est de savoir ce que faisait Moussa sur ce coup en position de défenseur central, même si finalement c'est Da Silva qui dévie ce ballon...


 

30e : A noter le message balancé à l’encontre de l’organisation du Mondial 2022 au Qatar, il y a quelques minutes, par le virage nord : « Cupidité décomplexée, moralité achetée, absurdité à son apogée, rdv dans 1 an pour la Coupe de la honte ». Le tout en scandant du « La Ligue, la Ligue, on t’enc…. », tout comme le virage sud. Les sanctions d’hier sont (sans surprise) mal passées.

 

25e : La scoring machine de la Ligue Europa Karl Toko Ekambi a failli encore faire mouche. En pleine surface, il a effacé plusieurs Ecossais mais n’a finalement pas su trouver le meilleur moment pour armer. Il a derrière servi Rayan Cherki, qui a tenté une virgule sans déstabiliser la défense des Rangers. Et oui Rayan, tous tes dribbles semblent scrutés jusqu’à Glasgow.
24e : Grosse réaction des Rangers : Ryan Kent dépose le petit Hugo Vogel avec un petit pont d’école et sert en profondeur Kemar Roofe. La frappe de celui-ci finit sur l’extérieur du poteau d’un Pollersbeck un peu léger sur le coup.
16e : Bon, hormis la grosse occase du père Moussa, RAS ou presque dans cette entame de match. L’OL a le ballon et a surtout (jusque-là) ses virages derrière lui, malgré les dernières semaines tumultueuses.
11e : Ouuuuuh la grosse première occase de ce match est pour Moussa Dembélé. Parfaitement lancé par Shaqiri, il manque complètement son duel, du pied gauche, avec Jon McLaughlin.
18h45 : Et zou, c'est parti ici !
18h43 : Les joueurs entrent sur la pelouse du formidable outil. On peut déjà vous dire qu’on se caille ici, avec un mercure à peine au-dessus de zéro.
18h40 : Voici la compo des Rangers qui (snif snif) ne nous permettront pas d’avoir Stevie G face à nous dans l’Auditorium dans deux heures. Son successeur est presque aussi connu ceci dit, l’ex (classe) arrière gauche hollandais Giovanni van Bronckhorst.


 

18h35 : On vous retrouve avec la compo de l'OL de ce soir

Pas mal de changements dans les rangs lyonnais avec la première titularisation d'Hugo Vogel, 17 ans, au poste de latéral droit. Peter Bosz a aussi décidé de laisser Anthony Lopes au repos. Julian Pollersbeck sera le portier du soir.



 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! La Ligue Europa a décidément de sacrées vertus pour l’OL cette saison. Alors que tout part de travers depuis plusieurs semaines à Lyon (Rennes, Juninho, OL-OM, Reims, Bordeaux…), la C3 fait figure de phare pour le groupe de Peter Bosz. Qualifiés depuis la 4e journée, ses joueurs ont une belle opportunité de signer un grand chelem dans la compétition, avant de retrouver les 8es de finale en 2022. Vainqueur plein de maîtrise à l’aller dans un Ibrox Park bondé ( 0-2), l'OL retrouve les Glasgow Rangers ce jeudi pour reprendre confiance. 12es en Ligue 1 avant un déplacement périlleux à Lille dimanche, les partenaires de Moussa Dembélé ont en effet tout intérêt à ce que ça se passe bien, en ce début de soirée au Parc OL. Il faudra faire sans Jason Denayer et Sinaly Diomande blessés, mais aussi sans Lucas Paqueta, actuellement dans le dur et mis au repos par Peter Bosz. On devait donc avoir un gros turnover aujourd’hui, alors que les Rangers sont de leur côté assurés de leur qualif pour les barrages de cette Ligue Europa (trois points d'avance sur le Sparta Prague et un goal average particulier favorable).  En ces temps de huis clos et de prestations ultra-décevantes côté lyonnais, l’heure est au rachat, même si l’enjeu comptable est anecdotique.

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-Rangers, rendez-vous par ici dès 18h30, avec un coup d’envoi à 18h45 (oui oui, joli timing de bouchons lyonnais en pleine Fête des lumières garanti)…