RC Lens-PSG : Paris égalise miraculeusement sur le fil...Revivez le match en live avec nous

FOOTBALL Lens reçoit le PSG ce samedi (21h) pour le compte de la 17e journée de Ligue 1

Francois Launay
— 
Lens et Doucouré dominent le PSG
Lens et Doucouré dominent le PSG — Michel Spingler/AP/SIPA

Voilà, c’est la fin de ce live. Merci d’avoir suivi ce retour miraculeux du PSG avec nous. On se retrouve dès demain sur 20minutes.fr pour la suite de cette 17e journée de Ligue 1. Bonne soirée à tous !

22h55 : Quel miracle encore du côté du PSG. Cette équipe ne propose rien ou presque dans le match mais a toujours le petit brin de réussite qui lui permet de s’en sortir. Pas sûr toutefois que ça suffise en C1 à ce rythme-là. Faudra bien élever le curseur à un moment.

22h53 : Grosse douche froide à Bollaert après avoir autant cru à l’exploit. Mais cette saison, le PSG arrive toujours à s’en sortir sans bien jouer. C’est rageant pour les Sang et Or qui ont un fait quasi parfait

90e+4 : C’est fini. Paris décroche un nul miraculeux en toute fin de match face à des Lensois épatants de générosité.

90e+3: Messi a la balle de match sur coup-franc. Attention danger

90e+2 : Que c’est rageant pour les Lensois de se faire rejoindre sur le fil après avoir tant donné et tant dominé le PSG. C’est cruel le foot.

90e + 1 : ÉGALISATION DU PSG !!! C’est un miracle. Winaldjum reprend un centre de Mbappé et plonge Bollart dans le silence

90e: 4 minutes de temps additionnel

89e: Quel coeur et quelle envie à Lens! C'est beau de faire aucun complexe comme ça face à Paris. 

87e: 36.685 spectateurs ce soir sans compter les 11 joueurs du PSG

86e : Toujours pas de réaction parisienne dans un Bollaert en feu devant la performance des Sang et Or

83e : Incroyable de voir Paris dominé dans de telles proportions. Ils ne voient tout simplement pas le jour

81e : SOTOCAAAAA ! Décalé dans la surface par l’immense Fofana, la frappe de l’attaquant lensois passe juste à côté

79e : Double changement à Lens où on a décidé de muscler le milieu. Haidara et Cahuzac entrent, Kalimuendo et Pereira Da Costa

78e : Et encore une grosse occase lensoise ! . Frankowski frappe dans la surface mais Navas détourne

77e : A noter le match monstrueux de Seko Fofana, non seulement buteur, mais aussi omniprésent dans le jeu lensois. Performance XXL

73e : Le match devient dingue. Ça va dans tous les sens. On n’est pas loin du KO lensois mais aussi du retour parisien. Le foot comme on l’aime.

72e: LA TETE DE MBAPPE ET LE NOUVEAU SAUVETAGE DE LECA. A peine entré en jeun, la star du PSG se crée une immense occase mais ce soir, Leca est imprenable

70e : Triple changement à Paris. Danilo, Paredes et Icardi sortent. Mbappé, Wijnaldum et Gueye entrent

69e : LE POTEAU POUR LENS. Après une percée splendide de Fofana, Pereira Da Costa ouvre son pied dans la surface mais le poteau repousse la frappe du Lensois.

66e : Sinon, ce but des Sang et Or est loin d’être volé tant les Lensois font le jeu face au PSG

64e : Des nouvelles de Donnarumma sinon ? Cette grosse boulette de Navas va faire forcément parler

63e : Les Parisiens sont en mode vénère car sur l’action du but, Messi est resté au sol sans que les Lensois ne s’arrêtent

62e: LE BBBBBBBBBBUUUUUUUUUUTTTTTTT POUR LENS. Frappe de Fofana des 25 mètres sur laquelle se troue Navas. Lens prend les devants et c'est pas volé!!!

57e : Bonne séquence du RC Lens qui pose des problèmes à la défense parisienne

53e : Kakuta, blessé, sort et laisse sa place à Sotoca. C’est le premier changement du match.

52e : KALIMUENDO, COMMENT TU PEUX LA RATER?  L’attaquant lensois qui avait le temps d’armer sa reprise après un mauvais dégagement parisien manque totalement son coup et frappe à côté.

50e : Ça chauffe entre Gradit et Medina pour une sombre histoire de ballon sorti. L’arbitre recadre les deux récalcitrants

48e: Belle frappe enroulée de Di Maria. Leca était battu mais ça passe à côté. 

45e: C'est reparti! 

21h47 : C’est la mi-temps. Balloté pendant 35 minutes, le PSG s’est réveillé sur la fin de la première période mais est tombé sur un Leca en état de grâce.

45e+1 : LECA !!!! Immense arrêt du gardien lensois sur une reprise de Di Maria à bout portant. Lens peut remercier son portier corse.

40e : Le PSG est en train de prendre le dessus dans cette fin de première période. Ça combine mieux et ça se rapproche enfin du but.

37e: ICARDI EST VIVANT!: L'attaquant parisien vient de tirer au but mais Leca a sorti une belle parade. Deuxième grosse occase parisienne après le poteau de Messi. 

33e : Bon, très clairement, Paris peut dire un grand merci à Navas qui sort un gros match face à des Lensois dominateurs dans le jeu.

31e : Et Kakuta, seul devant le but, qui fait une frappe de pupille asthmatique. Lens est chaud mais Navas veille

31e: La belle reprise de Doucouré à l'entrée de la surface parisienne. Et superbe arrêt de Navas

27e : Lancé dans le dos de la défense parisienne, Kalimuendo tente une frappe croisée à l’entrée de la surface. Sans souci pour Navas

25e : Superbe coup franc de Clauss bien détourné sur sa ligne par Navas

23e : Di Maria et Messi n’ont pas besoin de se forcer pour faire comprendre qu’ils le détestent : ils ne servent jamais Icardi même quand il fait des bons appels (si, si ça arrive).

18e : MESSI !!!!!! Invisible depuis le début, le lutin argentin trouve le poteau dès sa première frappe. Comme quoi, faut toujours se méfier de l’eau qui dort.

15e: Messi est aux abonnés absents depuis le début du match. Heureusement qu'on l'a vu lundi voler un ballon d'or, sinon on aurait déclenché l'alerte enlèvement depuis longtemps. 

12e : L’ambiance monte dans les travées de Bollaert au moment où Paris remet le pied sur le ballon mais sans être dangereux.

9e : Encore une action lensoise qui se termine par une frappe de Clauss dans les nuages. Mais le jeu collectif était là. Paris est en galère.

8e : Très clairement, le PSG est à la rue dans ce début de match.

6e : Grosse action collective lensoise mais Kalimuendo, prêté par… le PSG, est un poil trop court pour reprendre le bon service de Kakuta

4e : Fidèles à leur habitude, les Lensois jouent même face au grand PSG. Et c’est sympa à voir.

2e : A noter que les Lensois jouent en noir dans un maillot collector spécial Sainte-Barbe. L’hommage à la mine encore.

1e: C'est parti!

20h59 : Et en ce jour de Sainte-Barbe, ce sont deux anciens mineurs qui viennent donner le coup d’envoi. Joli symbole

20h57 : Les deux équipes sont entrées sur le terrain. Le spectacle va pouvoir débuter avec une banderole qui donne le ton : « Ici pas de starlettes à paillettes, que des joueurs avec une mentalité de guerriers ».

20h53 : Ambiance poils qui se dressent avec un stade où les lumières des 35.000 portables sont allumés pour rendre hommage aux mineurs en ce jour de Sainte-Barbe, sainte patronne des mineurs.

20h50: Si vous ne connaissez pas bien Franck Hiase, le coach qui a remis Lens sur la carte du foot français, je vous conseille ce papier (autopromo) qui raconte son parcours et son ascension. 

 

20h47 : Du côté lensois, Kakuta est de retour dans le onze. Surprise aussi en attaque où Pereira Da Costa a été préféré à Sotoca. Sans doute un choix de Franck Haise, le coach des Sang et Or, pour muscler le milieu. 

 

20h45 : A noter que la ligne d’attaque est 100 % argentine avec Di Maria, Messi et Icardi. Si on ajoute Paredes au milieu, y’a de quoi se faire un vrai bon asado sur la pelouse de Bollaert.

20h44 : D’ailleurs, si Messi est bien titulaire, ce n’est pas le cas de Kylian Mbappé ménagé et sur le banc pour ce match. Avec Neymar blessé, il n’y aura donc qu’un seul galactique ce soir au coup d’envoi.

 

20h42 : Léo Messi à Bollaert. Qui l’eût cru ? Et pourtant, la star argentine va bien découvrir l’ambiance du Nord en ce jour de Sainte-Barbe, fête des mineurs. Ça promet d’être chaud bouillant dans les tribunes

20h40Bonsoir à tous et bienvenue au stade Bollaert pour ce match de gala! 

Jour de fête à Bollaert. En ce 4 décembre qui célèbre la Sainte-Barbe, la patronne des mineurs, les Sang et or rêvent de faire tomber, comma la saison passée, le club de la capitale dans un stade à guichets fermés depuis un mois. Cinquième au classement, le Racing n’a plus gagné depuis trois matchs mais sa qualité de jeu peut poser des problèmes à un PSG, leader de Ligue 1 mais sans véritable étincelle depuis le début de saison. Sans Neymar, blessé, sans Mbappé, laissé sur le banc, c’est Messi qui guidera l’attaque parisienne ce samedi dans le Nord. L’occasion de prouver enfin que son septième ballon d’or n’est pas tombé du ciel.