Tour de France 2021: L'Australien O'Connor signe un récital pour s'imposer à Tignes, Pogacar creuse encore l'écart... Revivez en direct la 9e étape

CYCLISME Courte mais nerveuse… C’est ainsi que se présente l’étape de ce dimanche dans le Tour de France, à la veille de la première journée de repos

N.S.
— 
Ben O'Connor, impressionnant vainqueur d'une 9e étape du Tour de France disputée dans le froid et sous la pluie, ce dimanche entre Cluses et Tignes.
Ben O'Connor, impressionnant vainqueur d'une 9e étape du Tour de France disputée dans le froid et sous la pluie, ce dimanche entre Cluses et Tignes. — Philippe Lopez / AFP

 

17h53: Je vous souhaite une bonne fin de journée. Je récupère le live de l'Euro, pas bien agité aujourd'hui mais allez savoir ce qui peut se passer... Bonne soirée !!!

17h51: Le classement général avant la journée de repos de demain. Le suspense est entier (rires). Deux Français se retrouvent dans le Top 10.

 

17h44: Pogacar reprend encore 30 secondes à Carapaz. Gaudu arrive tout juste, 7'30'' après O'Connor.

17h43: Colbrelli troisième, Guillaume Martin quatrième devant un autre Français, Franck Bonnamour, et l'ogre Pogacar.

17h42: Cattaneo termine à plus de 5 minutes du maestro O'Connor.

 

17h41: « Bip Bip » Pogacar reprend Quintana. Allez Nairo, encore quelques efforts, il y a une tenue à pois qui t’attend là-haut.

17h40: Impressionnante, la démonstration de l'Australien. On attend toujours Cattaneo. Derrière, Pogacar fait le ménage, tranquillou.

17h37: Et voilà… Après une étape gagnée sur le Giro l’an dernier, Ben O’Connor s’impose de très, très belle manière à Tignes, après avoir semé ses compagnons d’échappée colombiens Quintana et Higuita. AG2R – Citroën ne doit pas regretter d’avoir recruté à l’intersaison l’Australien de 25 ans, venu de l’équipe NTT.

2 km: ça bouge dans le groupe maillot jaune ! Carapaz attaque, Pogacar suit. Gaudu et Lutsenko sont décrochés.

2 km: Cattaneo, le coéquipier d'Alaphilippe chez Deceuninck-Quickstep va terminer deuxième de cette étape. 

3 km: Allez, encore un kilomètre, et Ben O'Connor retrouvera un terrain (à peu près plat) pour finir cette étape qui ne lui échappera pas. 

4 km: L'Italien Mattia Cattaneo, qui avait quitté le groupe de poursuivants en même temps que Guillaume Martin, fond sur Nairo Quintana. Avec Ben O'Connor, on a sans doute le podium de cette étape.

5 km: Les Ineos sont aux commandes dans le groupe maillot jaune, avec le rescapé Gerraint Thomas et Jonathan Castroviejo au service de Richard Carapaz, le seul des Grenadiers qui peut espérer quelque chose au général. David Gaudu est là aussi.

 

6 km: Pour l'instant, Guillaume Martin est troisième du classement général virtuel. Et ça se joue à quelques secondes pour le maillot jaune entre Pogacar et son équipe fantôme d'un côté, O'Connor de l'autre.

6 km: Oui mon Guillaume ! Martin se détache du groupe de poursuivants dans lequel il pointait depuis des plombes. Il n'est qu'à une minute des Colombiens placés derrière O'Connor, que personne ne reverra plus.

8 km: Quintana, à l'agonie au pied de la dernière montée, revient sur Higuita, lâché plus tardivement par O'Connor. L'ancien vainqueur du Giro et de la Vuelta semble parti pour terminer deuxième de l'étape.

9 km: 3'11'' d'avance pour Ben O'Connor dorénavant. Il ne peut plus rien lui arriver d'affreux, maintenant.

12 km: Plus de 2 minutes d'avance pour Ben O'Connor sur ses plus proches poursuivants. Cela sent bon pour l'Australien, qui va aussi faire un joli rapproché au général. Comme Guillaume Martin d'ailleurs, intercalé entre la tête et le groupe maillot jaune.

« O’Connor’s on fire, Colombians are terrified »

 

C'est beau. Mais c'est humide.

 

14 km: La formation française de Ben O'Connor y croit, visiblement.

 

17 km: C'EST AU TOUR D'HIGUITA DE LÂCHER !!! O'Connor file vers Tignes, tout seul. Australie > Colombie.

18 km : le groupe maillot jaune grignote du temps, avec 7 minutes de retard par rapport du duo de tête. Pogacar ne lâchera pas sa tunique à O’Connor aujourd’hui. Quintana navigue à près d’une minute d’Higuita et d’O’Connor, alors que le groupe de Guillaume Martin est à 3’30".

Superbe photo de notre envoyé spécial sur cette étape. Il y a presque autant de couleurs que dans une boutique Desigual.

 

20 km: Le profil de la montée vers Tignes. On est mieux devant ce live, non ?

 

22 km: Quintana lâché dès le début de la montée vers Tignes. Le Colombien, trois fois sur le podium du Tour, laisse filer son compatriote Huguita et l'Australien O'Connor.

25 km: Distancé dans la descente, Ben O'Connor a recollé aux Colombiens Nairo Quintana et Sergio Higuita. La victoire à Tignes devrait se jouer entre ces trois-là.

28 km: Un abandon de plus. Cette fois, c'est Jasper De Buyst, le poisson-pilote belge de Caleb Ewan chez Lotto-Soudal qui met la flèche. Bon, vu que McEwan n'était déjà plus là, il n'y avait plus grand-monde à piloter.

33 km: Oups, un coureur d'UAE Emirates, coéquipier de Pogacar, est parti faire un soleil dans les fougères à la sortie d'une épingle, en descendant le Cormet de Roselend. Il n'allait pas très vite, heureusement.

39 km: Dans la descente, Higuita file à toute berzingue, avec plusieurs dizaines de mètres d'avance sur Quintana. 

42 km: Le peloton maillot jaune s'ébat tranquillement à 8 minutes de la tête. Peut-être pour profiter du splendide paysage? Pas sûr, tant les coureurs ressemblent à des glaçons sur roues.

51 km: Nairo Quintana poursuit sa moisson de points en passant en tête au Cormet de Roselend. 

 

53 km: Mettre les gants dans la montée, sous la pluie et dans le froid, pour préparer la descente du Cornet de Roselend. Sans se casser la figure. Ces garçons sont vraiment des surhommes.

55 km : A Camberra, c’est la folie (ça m’étonnerait en fait, vu qu’il est près de minuit là-bas).

 

57 km: Ils sont désormais trois en tête: les Colombiens Quintana et Higuita avec l'Australien O'Connor. Pour l'instant, ce dernier est maillot jaune virtuel. Autant vous dire que le coureur d'AG2R ne ramènera pas la tunique à Paris.

Quand on vous dit qu'il ne fait pas beau...

 

63 km: Deux Colombiens basculent en tête au sommet du col du Pré, seul hors catégorie de la journée. Nairo Quintana, qui a des pois dans un coin de sa tête, devant Sergio Higuita, qui règle ses deux copains. 

64 km: Quintana et son écarteur nasal se détachent à un km du sommet du col du Pré. Woods, Higuita et O'Connor se regardent ne peuvent que laisser filer le Colombien.

65 km: Selon le classement général virtuel, Guillaume Martin occupe actuellement la 3e place. Nouvelle journée compliquée pour Julian Alaphilippe, qui avait animé le début d'étape.

Ah oui, le vainqueur de la troisième étape a aussi plié les gaules. L'hécatombe continue.

 

66 km: Le groupe maillot jaune pointe à 7'30'' des cinq de devant. Bizarre de voir tous ces UAE Emirates autour de leur leader Pogacar, qui a plutôt l'habitude de se débrouiller tout seul comme un grand.

67km: Nous sommes dans la montée du col du Pré (enfin, nous... façon de parler). Le club des cinq (Quintana, Hamilton, Woods, Higuita, O'Connor) fait la course en tête, sous un temps toujours apocalyptique. Deuxième du général, Wout Van Aert est lâché.

70km: Fini pour Nans Peters ! Le coureur d'AG2R-Citroën avait gagné l'étape de Loudenvielle l'an dernier. Le Français ne verra pas les Pyrénées cette année.

 

15h13: Un reportage sur trois bouquetins et une digression de Franck Ferrand sur l'histoire du Mont Blanc. Autant vous dire qu'on n'est pas encore entré dans le vif du sujet.

15h10: Si vous venez à peine de vous réveiller (après tout, on est dimanche), voici pour l'heure les deux infos du jour:  les retraits de Primoz Roglic, trop diminué, et de Mathieu van der Poel, déjà tourné vers les Jeux olympiques, en VTT.

 

15h: Coucou ! Nous voilà, dans le froid et sous la pluie (non je plaisante, il fait beau chez moi). A 75 km de l'arrivée, cinq coureurs, dont l'éternel Nairo Quintana sont en tête. Le maillot à pois Wout Poels est intercalé, devant le groupe Alaphilippe.

14h: On va zapper le résumé anticipé de l'étape aujourd'hui, car c'est (encore) parti fort par un temps à faire pleurer de joie un Ecossais. Cinq hommes sont en tête de la course, dont notre Julien Alaphilippe à nous, avec 1'40'' d'avance sur le groupe maillot jaune et un groupe d'intercalés au milieu. On se retrouve d'ici une heure sauf événement extraordinaire (Pogacar lâché par exemple). Bonne digestion.

 

Coucou ! Demain, les coureurs se reposent, mais demain, c’est loin pour les vaillants rescapés de la première semaine, dont ne font plus partie Primoz Roglic ni Mathieu van der Poel. Aujourd’hui, après la démonstration de Tadej Pogacar, les forçats de la route reprennent une nouvelle ration alpine, sous la pluie, avec un col hors catégorie au programme au départ de Cluses : le col du Pré, avec sa pente à 7,7 % sur 12,6 km.

Mais on surveillera forcément la longue montée finale vers la station de Tignes, privée de Tour voici deux ans pour cause d'éboulement. Et si David Gaudu nous régalait, à l’endroit même où il s’était imposé lors du Tour de l’Avenir, en 2016 ?

» On se retrouve vers 15 h, en espérant que Pogacar ne soit pas déjà arrivé à Tignes à cette heure-là.