Hongrie-Portugal Euro 2021 : Les Portugais ont fini par corriger les Hongrois, avec un doublé de Ronaldo... Revivez le match en direct

FOOTBALL Ce premier match du groupe F, celui de la France, se dispute à Budapest devant des tribunes combles

N. S. et J. L.

— 

Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé lors de Hongrie-Portugal.
Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé lors de Hongrie-Portugal. — AFP

La Hongrie a complètement craqué en prenant trois buts à partir de la 84e minute, une reprise déviée de Raphaël Guerreiro et un doublé de l’inévitable Cristiano Ronaldo, dont un penalty ! Le remplaçant Rafa Silva a été décisif à chaque fois. Les Portugais ont désormais rendez-vous avec les Allemands samedi à Munich (18 h), après Hongrie – France à Budapest (15 h). On met fin à ce direct en se projetant sur un autre :  le grand rendez-vous des Bleus face à nos cousins germains à Munich​ ! Bon match à vous !!!

C'EST TERMINE. Le Portugal est parfaitement entré dans la compétition, en tout cas sur le plan comptable.

90e+4: Gros, gros coup sur la calebasse des Hongrois, qui avaient déjà pris un doublé de CR7 à l'Euro 2016.

90e+2: LE DOUBLE DE RONALDO !!! Quand je vous disais qu'il ne fallait jamais le critiquer, même quand il semble moins bien. Un une-deux dans la surface avec (encore) Rafa Silva, un dribble sur le prince William et un but. Un de plus...

90e: Moutinho est entré aussi. Ce gars-là est éternel.

88e: Cela a été tellement vite que l'on n'a pas pu vous dire que la faute a été commise par Orban, qui a retenu Rafa Silva par le maillot. Le joueur de Benfica, entré en jeu à la 71e, est à l'origine des deux buts.

87e: RONALDO QUI MARQUE !!! Son 10e but dans une phase finale de l'Euro, Platini est battu.

87e: Et penalty pour le Portugal maintenant ! Ronaldo....

Le centre de Rafa Silva est contré, la frappe de Guerreiro est contrée mais ça rentre. LE PORTUGAL EST DELIVRE !!!

84e: BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT POUR LE PORTUGAL !!! 

81e: Diego Jota et Bruno Fernandes sortent, remplacés par André Silva et le Lillois Renato Sanches. Il faudra bien ça pour sortir les Portugais de leur torpeur.

80e: OUI MEFIANCE !!! Servi par Nego, l'autre entrant Shön marque. Mais il est hors-jeu.

79e: Ils n'y sont plus trop les Portugais depuis de longues minutes. Les Hongrois sont assez peu menaçants mais méfiance quand même.

76e: Cristiano qui réclame une main de Fiola dans la surface. Effectivement, le défenseur hongrois touche le ballon de la mimine. Après vérification, le match continue comme si de rien n'était.

74e: Pepe qui fauche Sallai, l'attaquant hongrois isolé au milieu de quatre Portugais. Difficile de plaider la faute de jeunesse.

71e: Ah, ça bouge enfin sur le banc portugais. Une histoire de Silva puisque Rafa remplace Bernardo.

68e: OULA on n'est pas passés loin d'un but fantastique là. Bruno Fernandes frappe de 25 mètrès, mais Gulasci, le gardien hongrois qui ressemble au prince William, sort encore un splendide arrêt.

66e: L'ENTREE DE LOIC NEGO !!! Le Français formé à Nantes, naturalisé hongrois et héros de la qualif' des Magyars, va jouer les 25 dernières minutes.

63e : « ronaldo il attend que les ballons il coure pas ». Notre lecteur Fred236 goûte assez peu la prestation de CR7, qui a un peu disparu il est vrai. Mais on n'ose rien dire sur cet extraterrestre, capable de planter deux buts venus de nulle part.

60e: Récupération, dribbles soyeux puis tacle de boucher. Nagy étale toute sa panoplie en 10 secondes.

57e: Frappe de Roland Sallai que le gardien portugais capte les yeux fermés. 

54e: Il envoie du bois derrière Attila Szalai (aucun rapport, il est fils unique). Normal quand on est le sosie hongrois de Pascal Papé.

50e: La frappe d'Adam Szalai, sans élan de 25 m. Forcément Rui Patricio n'est pas trop inquiété.

47e: Et Pepe à deux doigts (ou plutôt deux cheveux ras) de marquer sur corner de la tête. Bonne détente de Gulacsi.

46e: Et voilà, les 22 mêmes joueurs sont en action. C'est Nicolas, votre nouveau commandant de bord, qui remplace Julien. Nous vous souhaitons un excellent voyage en notre compagnie. Et deux ou trois pions aussi.

19h: Allez, on ne va pas tarder à reprendre. 

Mi-temps à Budapest. Un peu comme l'Espagne hier, le Portugal mériterait d'ouvrir le score et de se rendre le match plus facile mais ne réussit pas les bons gestes devant. Avec la fatigue hongroise en 2e mi-temps, ça pourrait basculer. 

42eOH RONALDO CE QU'IL CROQUE !!!!! Jota laisse passer ce centre puissant dans la surface, CR7 n'a plus qu'à la mettre au fond comme il fait un milliard de fois dans sa vie, sauf que ça part au-dessus. 

38e: JOTA SUR LE GARDIEN !! IL est en train de nous faire une Morata là pépère. Semedo continue de régaler sur son côté droit, le centre en retrait est pas mal, le contrôle aussi, mais derrière il n'arrive pas à viser le ras du poteau. Dommage. 

35e: Le coup de pression du public sur ce coup franc hongrois, brrrrrrrrrr que c'était bon. Derrière Adam Szalai arrive à dévier de la tête mais c'est sans danger pour Vitor Baia. Enfin Rui PAtricio. 

32e: Attila il a une sacré patte gauche. Que des masterclasses sur ses ouvertures quand il a un peu le temps d'artiller, comme un Edmilson de la grande époque, pour ceux qui se rappellent de l'ancien lyonnais. 

29e: La détente de Ronaldo mes aïeux même Rudy Gobert peut pas aller le chercher. MAis l'attaquant de la Juve est un peu courtichon quand même sur ce centre rentrant de Bernardo, son fidèle majordome

26e: Heureusement qu'il la touche un peu avec le talon quand même, parce que c'était limite limite cette affaire. Sur un pressing de CR7 figurez-vous, comme quoi tout arrive. 

24eOH BERNARDO QUI S'INFILTRE ! Le tacle incroyable de Fiola alors que l'ancien monégasque partait pour avoir a minima le penalty sur cette incursion seul sur son pied gauche. Quel geste

21e: Pas mal dans la conservation de balle Rika Zaraï devant. Dommage qu'il avance moins vite qu'un tracteur. La Hongrie a un mal fou à franchir le milieu de terrain

18e: OH RONALDO QUI PERD SON DUEL !  Bon il était hors-jeu mais il a encore des cannes au démarrage papy. 

14e: Le petit Nagy dans le milieu hongrois il a un look à la Clément Grenier, avec le numéro 8 en plus. On espère que ses adducteurs sont plus solides et qu'il tire aussi bien les coup-francs. 

10e: Ce doble pivote William Carvalho Danilo Pereira je les prends tous les week-ends pour déménager mon duplex dans le XVIe. Pour jour au foot je suis moins sûr par contre. 

8e: Alors que mon collègue Nicolas me chuchote avec effroi qu'il s'est trompé de capitaine côté hongrois. Pas le bon Szalai. Adam, l'attaquant, a le brassard, et Attila, en défense, s'occupe d'exterminer l'attaque adverse, comme son glorieux ancêtre

6e: JOTA LA FRAPPE !!! L'attaquant de Liverpool galère un peu sur son contrôle mais il arrive à allumer à l'entrée de la surface. Belle parade de Gulacsi. C'est déjà bien faiblard derrière la Hongrie

4e: Sinon il y a des choses qui ne bougent pas côté portugais. A savoir Pepe titulaire à 64 ans et Joao Felix sur le banc, comme à Madrid. 

2e: Le clapping qu'on vient d'avoir dans les deux virages les amigos j'en ai des frissons. On avait presque oublié que ça existait. 

1e: GOOOOOOOO GOOOOOOO GOOOOOOOO

17h55: PRENDS CA DEUX FOIS LE COVID

 

17h50: PRENDS CA LE COVID

 

17h45: Les deux équipes s'étaient déjà rencontrées en phase de poule lors de l'Euro 2016 à Lyon. Cela avait donné un spectaculaire 3-3, marqué par un doublé planté par Cristiano Ronaldo à Gabor Kiraly. Le fameux gardien hongrois en pyjama, plus vieux joueur à avoir disputé un Euro, a pris sa retraite en 2019, à 43 ans bien sonnés.

 

17h40: Le onze hongrois maintenant. Je ne vais pas vous jouer de la flûte et vous dérouler le CV de chaque joueur. Mais sachez que la sélection de l'Italien Marco Rossi devrait évoluer en 3-5-2 et qu'il faudra surveiller en attaque le capitaine Attila Szalai et son 1,92 m, puisque la star Dominik Szoboszlai, milieu du RB Leipzig, est blessée et forfait pour l'Euro.

 

17h35: Un petit zoom sur la compo du Portugal, où le Parisien Danilo Pereira sera titulaire au milieu au côté de William Carvalho. Solide mais pas forcément très, très mobile.

 

17h30: Bonjour à toutes et tous !!! Budapest, c'est bien sûr une comédie française avec Jonathan Cohen et Monsieur Poulpe, mais c'est surtout le lieu de ce Hongrie - Portugal, premier match du groupe F, le dernier à commencer dans cet Euro (vous suivez?). 

Hongrie-Portugal se joue ce mardi devant près de 68.000 personnes, dans un stade Ferenc-Puskas rempli… Cette affirmation, d’une affligeante banalité dans le monde d’avant-Covid, ressemble aujourd’hui à la description d’un miracle. L’enceinte de Budapest propose une jauge à 100 %, et c’est une première dans cet Euro. Sur le plan sportif, ce match marquera l’entrée en lice du tenant du titre portugais, tombeur de qui-vous-savez en finale en 2016.

Chasseur de records reconnu, Cristiano Ronaldo devient le premier joueur à disputer cinq phases finales de Championnat d’Europe. Il est déjà le cador en termes de matchs disputés (21 avant aujourd’hui), devant l’Allemand Bastian Schweinsteiger (18) et Gianluigi Buffon (17). Encore un but, et il rayera des tablettes Michel Platini, le co-recordman, même si Platoche a marqué ses neuf pions en une seule édition (1984).

Et sinon, ces Hongrois ? Ben, honnêtement, on attend pour voir ce que vaut la formation de Loïc Négo, a priori la plus faible de ce groupe F, celui de la France et de l'Allemagne.

» Parce qu’on ne se souvient plus très bien à quoi ressemble un stade plein, on se retrouve dès 17h30