La Rochelle – Stade Toulousain : Toulouse remporte sa cinquième Coupe d'Europe, les Rochelais héroïques mais battus... Revivez cette finale de Champions Cup en direct

RUGBY Le Stade Rochelais vise sa première Coupe d’Europe, Toulouse sa cinquième

Nicolas Stival
— 
La joie de Clément Poitrenaud, Maxime Médard et Antoine Dupont après la victoire du Stade Toulousain en finale de la Coupe d'Europe de rugby contre La Rochelle, le 22 mai 2021 à Twickenham
La joie de Clément Poitrenaud, Maxime Médard et Antoine Dupont après la victoire du Stade Toulousain en finale de la Coupe d'Europe de rugby contre La Rochelle, le 22 mai 2021 à Twickenham — Adrian Dennis / AFP

LA ROCHELLE - TOULOUSE : 17-22

19h54: Les Rochelais peuvent s'en vouloir. Après une première mi-temps de très haut niveau, ils ont payé le fait d'avoir été réduits à 14 si tôt dans la rencontre, après le carton rouge de Levani Botia. Et les huit points laissés au pied par leur ouvreur West ont coûté cher, pendant que le Toulousain Ntamack réussissait un 100%. Mais il ne serait pas étonnant que les deux équipes se retrouvent en phase finale du Top 14. Sur ce, je vous souhaite une excellente soirée, que vous soyez Rochelais, Toulousain ou autres !

19h50: C'EST FINI !!! Toulouse remporte sa cinquième Coupe d'Europe, après 1996, 2003, 2005 et 2010. Les Rouge et Noir, jusqu'alors à égalité avec le Leinster à quatre titres, trônent seuls sur le sommet du continent.

79e: Toulouse évolue à 14 aussi, puisque Castets reste au sol. Le pilier remplaçant sort en boitant salement. Le futur joueur du Stade Français a peut-être joué son dernier match en Rouge et Noir. Cyril Baille fait son retour sur la pelouse de Twickenham.

79e: Un essai, et La Rochelle égalise. S'il est transformé, la Coupe d'Europe s'en va dans les Charente-Maritimes.

78e: C'est maintenant les Toulousains qui tremblent face à la fougue de 14 Rochelais !!!

73e: L'ESSAI ROCHELAIS !!! Mea culpa, ce n'est pas fini. Après un fabuleux travail de pilonnage de ses avants, le demi de mêlée Kerr-Barlow inscrit l'essai. Mais West trouve (encore) le poteau sur sa transformation. Encore cinq points d'écart (17-22).

69e: ET 10 POINTS D'AVANCE POUR TOULOUSE sur une nouvelle pénalité de Romain Ntamack, au pied aussi impeccable que sa coiffure. Derrière, les Rouge et Noir font entrer Flament en deuxième ligne et Castets en pilier gauche.

68e: Remplaçant du capitaine Julien Marchand, Peato Mauvaka fait le taf lui aussi. Toulouse n'est pas brillant, mais se dirige vers le titre. 

65e: Quelle démonstration encore de Cyril Baille, le pilier gauche du Stade Toulousain et du XV de France !!! Le dernier qui l'a vu faire un mauvais match n'est pas jeune.

63e: La Rochelle n'est pas vernie cet après-midi. A peine entré en jeu, Paul Boudehent se blesse, semble-t-il gravement. Le jeune troisième ligne aile (21 ans) est évacué par une voiturette et il est remplacé par Thomas Lavault, à peine plus âgé (22 ans).

62e: Alerte belle histoire: le centre argentin de Toulouse, débarqué en janvier, ne doit sa titularisation qu'à la blessure de Zack Holmes.

60e: LE PREMIER ESSAI DU MATCH !!! ENFIN ! Comme prévu, il est Toulousain. C'est Juan Cruz Mallia qui l'aplatit après une action initiée par une sautée de Ntamack. Et le fils à Milou transforme (12-19).

57e: Toulouse a mis la main sur ce match.

55e: Les deux n°8 vétérans All Black sortent du terrain: Kaino côté toulousain, Vito côté rochelais. La larmichette...

55e: LES ROCHELAIS FONT DE LA RESISTANCE SUR LEUR LIGNE D'ESSAI et repoussent les Toulousains, Cyril Baille puis Rory Arnold. Amateur de vidéo, M. Pearce demande une vérification de l'action. 

54e: Sans rien faire d'extraordinaire, Toulouse semble mieux dans cette seconde mi-temps. La supériorité numérique pourrait finir par payer, surtout avec l'entrée des remplaçants qui ne va pas tarder.

52e: Encore un Gersois à deux doigts de marquer le premier essai du match. Celui-là est Toulousain. Mais l'ailier Matthis Lebel est repris in extremis par son homologue Leyds.

51e: Je ne sais pas ce que voit le talonneur toulousain Peato Mauvaka. Sans doute pas grand-chose avec l’œil droit complètement fermé.

49e: Pierre Bourgarit, le talonneur et marqueur d'essais en série du Stade Rochelais, commet un en-avant au moment d'aplatir. Attention les Jaune et Noir, ça fait beaucoup d'occasions manquées là...

47e: TOULOUSE EGALISE. Romain Ntamack poursuit son "perfect" avec une pénalité de 10 m en face (12-12). Au fait, les Rouge et Noir sont de nouveau à 15 contre 14 avec le retour du carton jaune Rynhardt Elstadt.

45e: L'ESSAI DE KOLBE !!! LOGIQUEMENT REFUSE... Le lutin toulousain, invisible jusqu'à présent, avait mis le pied en touche avant d'aplatir, après un très beau plaquage de Doumayrou. Le champion du monde Springbok aurait sans doute dû prendre la passe au pied de Dupont avant le rebond.

44e: Et West qui rate l'occasion de donner six longueurs d'avance au Stade Rochelais alors que la pénalité était dans ses cordes (pas dans les miennes, je vous rassure). Poteau extérieur, c'est rare dans le rugby mais ça ne donne pas de point.

43e: Oh le plaquage de Pita Ahki sur Grégory Alldritt... Recours à la vidéo : pour M. Pearce, le centre toulousain a touché le haut du torse et non pas le cou. Ahki et Toulouse ont eu chaud.

41e: C'EST REPARTI !!! Les deux équipes sont encore à 14 pour quelques minutes, le temps que Rynhardt Elstadt revienne de son carton jaune.

18h40: Pas d’essai, beaucoup de fautes… On ne va pas vous jouer du biniou : pour l’instant, cette finale est décevante. Mais allez, on y croit, et on se retrouve dans quelques minutes pour une deuxième période de folie.

40e: La Rochelle rentre aux vestiaires avec un score favorable, grâce à une ultime pénalité de West (12-9).

38e: Trois sur trois pour Romain Ntamack, qui a bien envie de devenir le premier fils à succéder à son père (Emile, pour les incultes) au palmarès de la Coupe d'Europe. Cela fait 9-9. 

37e: Incroyable l'indiscipline des deux équipes. Pour le coup c'est La Rochelle qui fait une double faute: plaquage en l'air de Dulin sur Ramos, obstruction énorme de Skelton sur Ntamack... M. Pearce est en train de s'énerver là.

35e: Oh l'action toute pourrie ! Le Toulousain Cros perd le ballon, récupéré par le Rochelais Doumayrou qui tape direct en touche... Plus digne d'un RC Cathare - US Vallée de la Lèze que d'une finale de Coupe d'Europe ça...

33e: Et carton jaune pour le Toulousain Elstadt, auteur d'une grosse faute au sol. Les deux équipes sont à 14 pour 10 minutes. Werst réussit sa troisième pénalité sur quatre tentatives, et pour la première fois, La Rochelle passe devant (9-6). 

32e: Les frères Arnold sont de vrais jumeaux. Alors que Richie est sorti blessé, c'est maintenant Rory qui reste au sol.

32e: Malgré le rouge de Botia, La Rochelle enchaîne les énormes séquences de jeu. Franchement, pour l'instant, il n'y a qu'une seule équipe sur le terrain. 

29e: Non, finalement, l'arrière toulousain sort pour passer un protocole commotion. C'est plus sage en effet. Thomas Ramos le remplace, au moins temporairement.

29e: Médard arrive à reprendre le jeu. Si j'avais pris ce bouchon, je ne serais plus là pour vous écrire.

28e: OH LE TOURNANT DU MATCH PEUT-ETRE !!! Quelle agression de Botia sur Médard. Le Fidjien de La Rochelle arrive plein fer et balance son épaule en plein dans le visage de l'arrière toulousain. L'arbitre Luke Pearce sort d'abord un carton jaune, qui se transforme EN CARTON ROUGE après recours à la vidéo.

27e: Cette fois, West ne se rate pas. Il punit l'indiscipline d'Elstadt et permet à La Rochelle d'égaliser. C'est un moindre mal pour le Stade Toulousain, tant le leader du Top 14 est dominé (6-6).

24e: Beaucoup de tendresse pour le collier de barbe de Victor Vito, le troisième ligne de La Rochelle. Il me fait penser à M. Lartigue, mon prof d'histoire-géo au collège de Saint-Lys.

22e: Oh l'en avant de Maxime Médard sur une passe pas terrible de Romain Ntamack. Quand on vous dit que les Toulousains galèrent...

20e: Derrière une nouvelle mêlée, La Rochelle lance son démolisseur Botia qui déglutit le ballon. Un sursis pour les Toulousains coincés à quelques mètres de leur ligne.

18e: Point mode: très beau caleçon vert de l'ailier rochelais Leyds.

17e: Popopop... La mêlée rochelaise domine largement la Toulousaine pour l'instant. Le pilier droit Faumuina, l'arcade (déjà) ouverte, est en galère.

16e: Le poteau pour West sur pénalité !!! Derrière, le centre toulousain Mallia cafouille le ballon et ça donne une mêlée à 5 m pour La Rochelle...

13e: Le retour du public du rugby dans les tribunes, c'est aussi le retour du bonnet poulet. On ne peut pas tout avoir...

12e: Uini Atonio se fait encore piquer les doigts dans le pot de miel… Romain « The Punisher » Ntamack enquille trois points de plus (6-3) et Toulouse reprend les commandes, sous la pluie.

10e: C'est déjà fini pour Richie Arnold. Le vétéran Iosefa Tekori (37 ans) fait une entrée prématurée en deuxième ligne.

 

8e: Pénalité contre Charlie Faumuina, le pilier All Black de Toulouse. C'est un autre Néo-Zélandais, Ihaia West qui se charge de sévir. Le coup de pied de l'ouvreur rochelais n'est pas très orthodoxe, mais ça passe (3-3).

6e: Inquiétude pour Richie Arnold, apparemment blessé. Le 2e ligne toulousain va-t-il abandonner prématurément son jumeau Rory ?

5e: De près de 50 m en face des poteaux, Romain Ntamack enquille la pénalité tranquilou-bilou. TOULOUSE PREND LA TETE (0-3).

3e: Premier ballon pour le tentaculaire Skelton. Mais le colosse australien de La Rochelle se fait piquer la gonfle au sol et Toulouse récupère une pénalité.

2e: LA PREMIERE OFFENSIVE EST TOULOUSAINE. Initiée par une belle percée de François Cros, l'action se termine par un bel en-avant à l'entrée des 22 m rochelais.

1re: C'EST PARTI !!! Alea jacta est (oui, j'ai fait latin au collège)...

17h43: On ne sait pas vous, mais on est tout chose avant le coup d'envoi. Bon, c'est pas le grand bleu au-dessus de Twickenham (sans blague) mais pour l'instant, ce n'est pas le déluge.

17h40: Du côté du Stade Toulousain, Julien Marchand, suspendu, est resté sur les bords de Garonne, comme les blessés (Guitoune, Huget, Holmes, Placines...). C'est un autre international français, Peato Mauvaka, qui commence au talon, alors qu'Antoine Dupont est capitaine.

 

17h35: Et voici les compos. On commence par La Rochelle. Toutes les stars sont là bien sûr, avec les sympathiques déménageurs associés Skelton, Alldritt, Atonio ou encore Bourgarit.

 

17h30: BONJOUR A TOUTES ET TOUS !!! Merci d'être là pour le grand moment qui s'annonce.

Au marché de Fronton (Haute-Garonne), jeudi matin, on ne parlait déjà que de ça. Ce samedi, c’est la finale de la Champions Cup à Twickenham et le Stade Toulousain peut s’asseoir seul sur le toit de l’Europe en remportant un cinquième sacre dans la plus belle des Coupes continentales. Les Rouge et Noir courent depuis ce titre depuis 2010, les Jaune et Noir de La Rochelle depuis toujours.

Puissance émergente du rugby, l’équipe maritime a concassé avec classe les Irlandais du Leinster (quatre Champions Cup au compteur) en demi-finale (32-23). Autant dire que pour sortir l’un des pires clichés du jargon sportif, c’est du 50-50 dans le temple du rugby, où 10.000 veinards prendront place. Dans leur immense majorité, des Anglais et des Français installés au Royaume-Uni. Faute de pouvoir voyager, Toulousains et Rochelais regarderont le match depuis chez eux. Et il promet énormément.

>> Parce qu’on est bien incapables de dénicher un favori avant cette finale à faire saliver un escargot déshydraté, on se retrouve dès 17h30