Un XV de France toulousain à un moment charnière

RUGBY Il y aura neuf stadistes chez les Bleus titulaires, contre l'Angleterre samedi...

— 

En équipe de France, Elissalde (20 sél.) et Michalak (42 sél.) ont débuté onze matches ensemble, même s'ils n'ont plus porté le maillot bleu depuis novembre pour le premier et mars 2006 pour le second.
En équipe de France, Elissalde (20 sél.) et Michalak (42 sél.) ont débuté onze matches ensemble, même s'ils n'ont plus porté le maillot bleu depuis novembre pour le premier et mars 2006 pour le second. — Damien Meyer AFP/Archives

L'équipe de France de rugby imite Domenech et se met aux A'. Pour affronter l'Angleterre samedi à Marseille, Bernard Laporte a fait confiance à l'ossature du Stade toulousain (qui n'a pourtant remporté qu'un titre -européen- depuis 2001). Ils seront neuf à débuter sur le pré du Vélodrome, pour tenter de doubler la mise face à la perfide Albion.

Michalak et Elissalde pour un retour gagnant?
La charnière Elissalde/Michalak débutera à son tour, avant d'être sûrement remplaçé en cours de deuxième mi-temps par le duo Mignoni/Skrela. Bernard Laporte ayant rendu publique sa vision de deux charnières bien distinctes, le duo de la ville rose a donc une occasion en or d'inverser la tendance du dernier Tournoi des VI nations.

Toute la troisième ligne changée
Par rapport au XV de la semaine dernière, il y a huit changements. Si le 5 de devant reste le même (Pelous fêtera donc bien sa 112e sélection), toute la troisième ligne est renouvelée. Nyanga et Harinordoquy aux ailes entoureront Dusautoir, pour une troisième latte quin'a pas grand chance d'être titulaire lors du mondial.

Rien n'est fait à l'arrière
Outre la charnière, les deux ailiers Dominici et Heymans remplacent Clerc et Rougerie, alors que la distribution des rôles n'est absolument pas arrêtée dans la tête de Laporte. Jauzion retrouve lui son poste de premier centre aux côtés de Traille, pour un revival du Grand Chelem 2004. Là aussi, sauf si Jauzion revient mal de sa blessure, les place sont à gagner aux côtés du Toulousain.

Toujours le souci de la première ligne
Vrai motif d'inquiétude: la première ligne des Bleus. Encore une fois, avec la convalescence de Marconnet et la mise au repos de De Villiers obligent l'encadrement des Bleus à ne faire figurer qu'un pilier de métier dans la liste des remplaçants. Avec cette menace planant encore et toujours de mêlées non poussées, à la demande des Français... Une humiliation qui ferait mauvais genre (au sens symbolique), qui n'est jamais arrivée aux Bleus. D'autant qu'on attend encore plus de la première ligne tricolore, une semaine après s'être faite bousculer par le pack britannique.

Composition probable des équipes:

France: Poitrenaud - Dominici, Traille, Jauzion, Heymans - (o) Michalak, (m) Elissalde - Dusautoir, Harinordoquy, Nyanga - Thion, Pelous - Poux, Ibanez (cap.), Milloud

Angleterre: Cueto - Lewsey, Hipkiss, Farrell, Robinson - (o) Wilkinson, (m) Perry - Rees, Easter, Corry - Borthwick, Shaw - Vickery (cap.), Regan, Freshwater

Arbitre: M. Rolland (IRL)

Remplaçants:
France - Bruno, Mas, Nallet, Bonnaire, Mignoni, Skrela, Rougerie
Angleterre - Mears, Stevens, Worsley, Dallaglio, Gomarsall, Barkley, Sackey