XV de France: «On n'arrive pas à enchaîner trois matches de très haut niveau», regrette Saint-André

RUGBY Le manager des Bleus a vu son équipe s'incliner contre l'Argentine (13-18)...

A.M. avec AFP
— 
Philippe Saint-André, le sélectionneur de l'équipe de France, le 15 novembre 2014, au Stade de France.
Philippe Saint-André, le sélectionneur de l'équipe de France, le 15 novembre 2014, au Stade de France. — AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Le manager du XV de France Philippe Saint-André a reconnu que son équipe avait été «absente complètement» en première période face à l'Argentine samedi (défaite 18-13) et sa réaction n'a pas suffi car elle était «partie de bien trop loin» pour l'emporter.

Comment expliquez-vous cette courte défaite?

On a été absent complètement la première demi-heure. On a été dominé dans le combat dynamique et on a été privé du ballon. On a trop subi, on a été absent dans le combat individuel, dans les duels, dans la réactivité en première demi-heure. Ils marquent quatre drops, cela montre nos lacunes dans le pressing défensif. Après, dans la deuxième mi-temps il n'y a rien à dire, on a dominé. On a le contrôle, on garde le ballon, on marque un essai, on en a un deuxième qui est refusé... On a du courage, de l'investissement en fin de match mais on meurt tout près. Mais le très haut niveau c'est des petits détails et sur ce match-là on est parti de bien trop loin. On avait besoin de peps, d'être plus agressif dans les zones de ruck.

Revivez France-Argentine en live comme-à-la-maison

Le niveau des Argentins vous a-t-il étonné?

On n'est pas surpris de la performance des Argentins. Ca fait trois ans qu'ils sont dans le Four nations. Les joueurs ont un vécu collectif depuis le mois de juin. Ils font une préparation de niveau Coupe du monde chaque année. Ils assument la possession du ballon même contre l'Afrique du Sud, les All Blacks, l'Australie. Ils ont progressé dans leur conception du jeu. Ils ont su se structurer. Ils remplissent les critères du très haut niveau. Nous, on les a parfois mais on ne parvient pas à enchaîner.

Cette défaite est-elle inquiétante?

Elle est inquiétante... Disons qu'on préfèrerait célébrer une troisième victoire. On s'aperçoit qu'on n'arrive pas à enchaîner trois matches de très haut niveau. Il faut qu'on aille plus loin mentalement. Mais il faut d'abord qu'on aille plus loin physiquement pour certains joueurs. Certains sont justes sur 80 minutes et n'arrivent pas à enchaîner des matches de cette intensité et de cette férocité. Sur la première demi-heure, on n'a pas gagné beaucoup de duels. Le bilan n'est pas si négatif que ça. On a mis plus de concurrence, de nouveaux joueurs sont rentrés dans le groupe France et certains ont amené de l'enthousiasme et de la plus-value dans les performances. »