Réalité virtuelle: Trois projets funs et bluffants

VIDEOS «20 Minutes» a pu tester plusieurs démos présentées cette semaine à Laval Virtual, le salon international de la réalité virtuelle. Quelques exemples d'applications ludiques et enthousiasmantes...

Anaëlle Grondin, à Laval (Mayenne)

— 

La technologie Aquatop Display permet de transformer l’eau de votre bain en écran interactif.
La technologie Aquatop Display permet de transformer l’eau de votre bain en écran interactif. — Laval Virtual

Les stands du 15e Laval Virtual devraient faire rêver les visiteurs ce week-end. Le salon international de la réalité virtuelle tient ses promesses. A côté des entreprises venues présenter leurs projets à un public plutôt professionnel, une partie «ReVolution» regorge de démonstrations aussi divertissantes qu’impressionnantes, qui ne manquent pas d’attirer les regards et les objectifs des appareils photos. 20 Minutes a pu expérimenter ces futures technologies de la réalité virtuelle qui pourraient faire partie de notre quotidien demain. Nos trois coups de cœur.

L’eau de votre bain se transforme en écran interactif

Aquatop Display. Les fans de Minority Report devraient adorer cette invention élaborée par Yasushi Matoba, de l'université d'électro-communication de Tokyo. Le Japonais est parvenu à transformer la surface de l’eau en écran. A Laval Virtual, il s’amuse, accroupi devant une baignoire remplie d’eau rendue opaque grâce à du savon, à lancer des boules de feu virtuelles vers des petites méduses bleues (tout aussi virtuelles, on vous rassure). Le tout en faisant des vaguelettes avec ses mains vers les bestioles qui font mine de flotter. Yasushi Matoba imagine un jour le public jouer à plusieurs dans une piscine à des jeux interactifs. Grâce à un rétroprojecteur et au système de détection des mouvements Kinect, il est également possible de faire défiler des photos sur la surface de l’eau et de les agrandir en la tapotant du bout des doigts. Imaginez vous faire le tri de vos photos de vacances en prenant un bon bain chaud le soir de retour au bercail. Même plus besoin d’aller fouiller dans vos tiroirs en arrivant pour chercher la housse étanche pour tablette que vous aviez achetée l’été dernier avant d’aller à la plage.

Créez le manga dont vous êtes le héros

Manga Generator. L’univers du manga vous inspire ou vous passionne? Une technologie imaginée par des étudiants de l’institut de technologie de Kanagawa au Japon  vous permet de générer un manga grâce à des mouvements et de vous voir évoluer au beau milieu des bulles au fil des pages. Détectée par Kinect, votre silhouette apparaît sur un écran géant sur une trame imaginée par un mangaka. Choisissez les bulles, effets, décors et dialogues qui vous plaisent pour raconter une histoire et amusez-vous à bouger, à faire des mimiques. Vos différentes postures sont immortalisées pour chaque case au bout de quelques secondes. A la fin, il ne vous reste plus qu’à imprimer la planche contant vos folles aventures.

Téléportez-vous ou presque grâce à un petit robot

Telubee. Vous êtes en France et auriez pourtant aimé visiter le nouvel appartement de votre meilleur ami tout juste installé à San Francisco? Un petit robot noir et blanc sur roulettes baptisé Telubee pourrait vous aider à vous téléporter, ou presque. A l’autre bout du monde, il a la capacité d’être vos yeux et vos oreilles. En portant un casque spécial, lui-même filmé par des caméras qui enregistrent ses mouvements, il est possible d’interagir à distance avec le robot. Le casque vous permet de voir en 3D ce que le robot «voit» (filme) et d’entendre les sons qui l’entourent. Lorsque vous tournez la tête, à droite, à gauche, en haut, en bas, le robot reproduit exactement le même mouvement. Vous avez vraiment l’impression d’être ailleurs.  Pour le moment Telubee n’est qu’un prototype et le casque est assez lourd à porter, mais le résultat est bluffant. L’un de ses créateurs, Charith Fernando, doctorant à l’Université de Keio au Japon, souhaiterait pouvoir lancer le robot sur le marché d’ici les deux prochaines années. Assister à une réunion qui se déroule à l’étranger, visiter un site historique à distance: les utilisations pourraient être infinies. Le prototype vaut environ 200 dollars, nous indique l’étudiant.