Adoption d'une loi contre le piratage industriel sur internet

Avec Reuters

— 

La Chambre des représentants américaine a adopté jeudi une loi sur le piratage informatique visant à permettre au gouvernement et aux entreprises d'échanger leurs informations mais l'impact de ce texte sur les libertés civiles pourrait conduire la Maison blanche à y opposer son veto.

La Commission du renseignement qui a élaboré le texte s'est félicitée de son adoption avec le soutien de républicains comme de démocrates. «Les cyber-espions vont avoir plus de mal à voler les plans de recherche et de développement des sociétés américaines après l'adoption par la Chambre d'une loi sur la cyber-sécurité qui va permettre aux entreprises américaines de mieux se protéger contre les prédateurs économiques», a dit la commission dans un communiqué.

Les garde-fous censés être en place

La loi permet aux agences fédérales américaines, comme l'Agence de sécurité nationale (NSA), de partager avec les entreprises leurs informations sur les menaces de piratage informatique en collectant des données grâce aux réseaux de communication, ce qui est généralement interdit par la loi aux Etats-Unis.

Les responsables de la Commission du renseignement assurent avoir mis en place tous les garde-fous nécessaires pour garantir le respect de la vie privée. Le texte, font-ils valoir, a reçu le soutien de la Chambre de commerce, de Facebook, Boeing ou AT&T.