Les compagnies d'assurance se mettent à couvrir l'e-réputation

WEB Après Swiss Life l'an dernier, Axa propose une nouvelle assurance pour couvrir «les dangers d'Internet»...

Anaëlle Grondin

— 

Le programme «protection familiale intégr@le» lancé par Axa en 2012 pour couvrir l'e-réputation.
Le programme «protection familiale intégr@le» lancé par Axa en 2012 pour couvrir l'e-réputation. — CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

Réputation en ligne, usurpation d’identité, litiges marchands… En janvier, la compagnie d’assurance Axa a lancé son programme «protection familiale intégr@le», présenté comme «la première assurance contre les dangers d’Internet». Jusqu’ici cette nouvelle garantie était passée inaperçue. Mais la semaine dernière, la compagnie d'assurance a lancé une campagne promotionnelle à la télévision et sur Internet. Surtout axée sur l’e-réputation, elle promet de vous couvrir contre «les dommages d’Internet» et notamment de «nettoyer les données malveillantes» qui ont pu être publiées à votre sujet sur le Net.

Axa joue sur l’anxiété

«Quand votre réputation est salie sur Internet, c’est votre famille entière qui est touchée». Ainsi commence le spot publicitaire d’Axa, sur fond de musique dramatique. La Toile est caricaturée, présentée comme un endroit hostile. Y être peut avoir de graves conséquences, fait savoir la campagne promotionnelle. La compagnie d’assurance joue beaucoup l’anxiété pour promouvoir son nouveau produit. «On peut effectivement penser que c’est anxiogène. Mais pour nous c’est le reflet de la réalité. Ce sont de nouveaux risques, on est un métier de protection», se défend Axa, contactée par 20 Minutes. «Notre cible c’est vraiment les parents d’adolescents. Quand vous interrogez des parents d’ado qui ont été diffamés sur Internet, vous vous en rendez compte.» 

Effectivement, c’est la première fois qu’une telle offre est lancée à destination du grand public et bénéficie d’une telle exposition publicitaire, même si plusieurs agences «stratèges en e-réputation» comme Reputation Squad se sont créées ces dernières années. C’est d’ailleurs à cette entreprise qu’Axa a fait appel pour se charger de nettoyer les données et régler les litiges liés à la réputation en ligne de ses clients. Tout comme Swiss Life l’an dernier.

De nombreuses restrictions dans les conditions générales

Pour justifier de la nécessité de sa nouvelle couverture, Axa souligne un chiffre en particulier… dévoilé par le Credoc en 2009: «Avec 210.000 victimes chaque année,  il y a plus d’usurpations d’identité que de cambriolages en France».  Axa conclut: «On propose des garanties pour les accidents de la vie courante. C’est normal aujourd’hui de faire la même chose en cas d’accident sur Internet.» 

Le site Owni.fr, qui a passé le programme «protection familiale intégr@le» d’Axa au crible, pointe toutefois du doigt ses «nombreuses restrictions». Le ménage sur Internet ne se fait qu’à certaines conditions. L’atteinte à votre réputation en ligne ne doit être faite ni par voie de presse et ne doit pas venir non plus «de la participation à l’administration ou à la gestion d’une association ou d’une société civile ou commerciale», «d’une activité rémunérée ou professionnelle» ou «d’une activité politique ou syndicale, d’un mandat électif». Traduction d’Owni: «Si Xavier Niel se fait démonter sur un forum d’utilisateurs de Free Mobile, si un médecin se fait trasher dans des commentaires sur un forum médical ou le député du coin sur un blog, tant pis pour eux.»

>> Et vous, êtes-vous attentif à votre e-réputation au quotidien? Que pensez-vous de cette garantie supplémentaire proposée par Axa? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.