Des militants syriens recoivent le Prix du Net-citoyen 2012

WEB A l'occasion de la Journée mondiale contre la cyber-censure, des journalistes-citoyens et militants syriens se sont vu décerner le Prix du Net-citoyen, à l'initiative de Reporters sans frontières et soutenu par Google...

Anaëlle Grondin
— 
Le 12 mars 2012 avait lieu la Journée mondiale contre la cyber-censure.
Le 12 mars 2012 avait lieu la Journée mondiale contre la cyber-censure. — RSF

Les centres des médias des comités locaux de coordination en Syrie regroupent des journalistes-citoyens pour rassembler, et diffuser, en temps réel, informations et images sur la révolte populaire syrienne.

Jasmine, une jeune militante syrienne de 27 ans qui réside au Canada, a accepté de recevoir ce prix au nom de tous les militants qui continuent d’agir au sein du pays.

«Le prix du Net-citoyen prouve que nos voix ont été entendues et que nous avons réussi à faire connaître l’histoire de millions de syriens qui se battent sur le terrain pour obtenir ce dont ils ont toujours rêvé : vivre dans la liberté et la dignité. Je vous remercie pour ce prix, qui est la reconnaissance de nos comités locaux comme de véritables organismes de presse.»

L’an dernier, le lauréat était Nawaat.org, un blog collectif indépendant animé par des tunisiens. En 2010, le prix avait été décerné à des cyber-féministes iraniennes.