«Interview catastrophe» en vidéo: «Zahia, c'est un produit vide qu'il n'y a plus qu'à remplir»

WEB La jeune femme a provoqué une avalanche de commentaires moqueurs après sa prestation hésitante...

Julien Ménielle

— 

Capture d'écran de l'interview de Zahia sur M6, le 25 janvier 2012.
Capture d'écran de l'interview de Zahia sur M6, le 25 janvier 2012. — 20 MINUTES

Zahia s’est toujours fait discrète, déclinant -l’auteur de ces lignes peut en témoigner- systématiquement tout demande d’interview filmée. C’était avant mercredi, et on comprend désormais pourquoi. La jeune femme, propulsée sur le devant de la scène médiatique par une affaire de moeurs impliquant des joueurs de l’équipe de France de foot, a en effet accordé une interview à M6, en marge du premier défilé de sa marque de lingerie. Une prestation abondamment commentée.

 

Qualifiée d’«interview catastrophe», les propos de Zahia font gausser tant sur les sites que sur les réseaux sociaux. Même Jade Foret, compagne d’Arnaud Lagardère qui a subi les moqueries du Web après la diffusion d’une vidéo, ne fait preuve d'aucune compassion pour la jeune fille. «Ce qui frappe, c’est le contraste entre sa timidité et son côté "provoc" et "exhib"», estime Virginie Spies, analyste des médias et sémiologue.

Et même si certains tentent de lui trouver des excuses, mettant en cause les qualités de la journaliste qui pose des questions à la jeune créatrice, rien n’y fait. Pourtant, les questions fermées ou du type «vous êtes fière?» sont peu propices aux envolées lyriques et aux réponses élaborées. Par ailleurs, «Zahia a sans doute de bon coachs, mais pas pour ce type d’exercice», relève Virginie Spies, notant ses stéréotypes gestuels tendance je me touche les cheveux-je garde la bouche entrouverte-j’écarquille les yeux. 

«L’interview y est pour beaucoup dans le côté ridicule» 

«Zahia est la parfaite icone de la nouvelle people style Loana», analyse la sémiologue: «Partie de rien, propulsée sur le devant de la scène par une relation sexuelle, avec un corps mis en avant». Au bout du compte, un bon coup marketing. «Zahia, c’est un produit vide qu’il n’y a plus qu’à remplir», poursuit Virginie Spies. La starlette a choisi la lingerie, mais manque de media-training. Et certains se livrent au petit jeu des comparaisons. 

 

 Mais s’il est ici fait allusion aux lèvres trop pulpeuses pour être honnêtes de Zahia, le cameraman de M6, lui, s’attarde ostensiblement sur une autre partie de son anatomie. «L’interview y est pour beaucoup dans le côté ridicule, reconnaît Virginie Spies. A commencer par les gros plans sur les yeux ou les seins.»