MegaUpload à l'offensive contre Universal Music

TELECHARGEMENT Le site menace de poursuivre la major alors que cette dernière a fait retirer une vidéo de YouTube dans laquelle des stars font la pub du service d'hébergement...

Philippe Berry

— 

Une campagne marketing du site MegaUpload, dans laquelle on trouve notamment Kanye West, Ciara, Sera Williams et Will.i.am.
Une campagne marketing du site MegaUpload, dans laquelle on trouve notamment Kanye West, Ciara, Sera Williams et Will.i.am. — PHOTOMONTAGE/20MINUTES

De notre correspondant à Los Angeles

Le monde à l'envers. En général, c'est plutôt Hollywood et l'industrie du disque qui menacent de poursuivre MegaUpload. Mais cette fois, les rôles sont inversés: le site d'hébergement va traîner la major au tribunal, confie son PDG, David Robb, à TorrentFreak. En jeu: une vidéo de MegaUpload que YouTube a bloquée à la demande d'Universal. Dans le clip, Kanye, Will.i.am ou encore Alicia Key vantent les qualités du service.

 

Mise en ligne vendredi soir sur le compte YouTube du fondateur de MegaUpload, la vidéo a aussitôt flambé sur Twitter. Quelques heures plus tard, elle était inaccessible, remplacée par un message d'erreur: «Cette vidéo comprend des contenus appartenant à Universal Music Group, qui l'a bloquée pour des raisons liées aux droits d'auteur.» Après un recours de MegaUpload, elle a été ré-autorisée un court moment avant d'être à nouveau inaccessible. On la trouve cependant sur de nombreux autres comptes YouTube et sur Vimeo.

 

 «Quand je dois envoyer un fichier à l'autre bout du globe, j'utilise MegaUpload», chante Will.i.am. Kanye, Diddy, Snoop Dog, Alicia Keys, Chris Brown, Mary J Blige pour la musique, Brett Ratner et Jamie Fox pour Hollywood, Kim Kardashian et Serena Williams pour les people... Ils aiment tous MegaUpload.

«Que ce soit clair: rien dans notre chanson n'appartient à Universal Music Group. Nous avons signé des accords avec tous les artistes», affirme le patron du site. Contacté par 20 Minutes, Universal, chez qui sont signées la plupart des stars du clip, n'a pas encore réagi.

 

Bras de fer avant le passage d'une loi

Le clash intervient en plein débat sur le projet américain de loi antipiratage baptisé SOPA. Hollywood et l'industrie du disque ont envoyé leurs plus influents lobbyistes à Washington pour convaincre le Congrès d'adopter un texte qui autoriserait notamment le blocage de sites étrangers hébergeant des contenus illégaux.

 

Jusqu'ici, la loi américaine protège les acteurs du Web, à condition qu'ils retirent au cas par cas tout fiché signalé comme étant illégal. C'est sur ce mode qu'opèrent YouTube et MegaUpload. Le site, régulièrement accusé par les ayants-droits d'être utilisé par les pirates pour télécharger films, séries et albums, veut redorer son image avec cette campagne. MegaUpload affirme que 87% des 500 plus grandes entreprises américaines utilisent ses services pour transférer des fichiers.