Facebook: Un Land allemand interdit de liker

A.G.

— 

Selon le site The Local, le bouton «j’aime» («like») du réseau social Facebook, qui permet aux internautes d’indiquer les liens qu’ils ont trouvé intéressants sur la Toile, a été critiqué par les autorités allemandes.   Le Land Schleswig-Holstein, au nord du pays, a ordonné à tous les sites de son territoire de supprimer le fameux bouton au pouce levé. La raison de cette interdiction?  Thilo Weicher, le commissaire à la protection des données de ce Land, à l’origine de cette décision, fait valoir que le «j’aime» permet à Facebook de créer des profils sur des utilisateurs qui ne sont pas inscrits sur le réseau social. «Facebook peut tracer chaque clic sur un site Web, combien de temps l'on y passe, quels sont nos centres d'intérêt», selon Thilo Weicher.

Les sites Internet du Land Schleswig-Holstein ont jusqu’au 30 septembre pour retirer les boutons incriminés de leurs pages web sous peine de se voir infliger une amende de 50.000 euros.

Mise à jour: Le réseau social de Mark Zuckerberg a réagi ce mardi 23 août via un communiqué: «Nous rejetons fermement toute accusation selon laquelle Facebook ne respecterait pas les normes européennes relatives à la protection des données. Si le bouton « J’aime » disponible sur Facebook est aujourd’hui si populaire, c’est parce qu’il permet justement aux utilisateurs de contrôler parfaitement la manière donc ils partagent des informations sur la plateforme(…) Nous allons examiner le contenu produit par l’ULD (Centre indépendant pour la protection des données en Allemagne) en notre nom et au nom des utilisateurs allemands.»