Quand le twitter de la Maison Blanche «Rickroll» ses internautes

L.A. Van Hullebusch

— 

La Maison Blanche en a surpris plus d'un sur Twitter. Que la communauté geek lance des «Rickroll» de toutes parts, c'est compréhensible, mais de la part des responsables du twitter de la Maison Blanche, c'est plutôt inhabituel. «Rickroller» quelqu'un, consiste à lui faire suivre un lien ramenant à la chanson de Rick Astler: «Never Gonna Give You Up». Le jeu est de lui faire suivre ce lien sans qu'il ne s'en rende compte, c'est à dire en le camouflant sous un sujet plus sérieux, où en dissimulant l'URL.

La pointe d'humour, un peu surprenante vu l'hôte du compte Twitter, a été glissée sur le sujet qui fâche actuellement outre-Atlantique: les finances des Etats-Unis. Un des «followers» de la Maison Blanche sur twitter (wiggsd) avait laissé un commentaire pessimiste à l'attention de ces-derniers. Voici le fameux message en réponse, renvoyant vers le «Rickroll»
«@wiggsd Sorry to hear that. Fiscal policy is important, but can be dry sometimes. Here's something more fun : tinyurl.com/y8ufsnp #WHChat» (Désolé de lire cela. La politique fiscale est un sujet important, mais parfois un peu aride. Voilà quelque chose de plus amusant)

Les followers curieux ont cliqué sur le lien et ont été redirigés vers la chanson, certainement dans la plus grande surprise. Cette autodérision semble presque déplacée dans le contexte actuel, et déjà, les puristes s'insurgent contre ce «Rickroll» «bafouant» les règles de l'art, puisqu'il n'a rien d'une surprise camouflée sous un sujet sérieux («Here's something more fun»).