Des «centaines» de comptes Gmail d'officiels américains et d'activistes chinois piratés

SECURITE Google précise que son système n'a pas été mis à mal. Il semble que les utilisateurs aient été visés par du phishing et des logiciels malveillants...

P.B. avec Reuters

— 

Un drapeau chinois flotte devant le siège de Google à Pékin, en Chine, le 22 janvier 2010.
Un drapeau chinois flotte devant le siège de Google à Pékin, en Chine, le 22 janvier 2010. — Ng Han Guan/AP/SIPA

Google et la Chine, épisode 2. Mercredi, Google a indiqué que plusieurs centaines de comptes Gmail avaient été compromis, victimes d'attaques qui viendraient de Chine, affirme l'entreprise.

Ont été touchés: des responsables gouvernementaux et militaires américains, des militants chinois ou encore des journalistes.

 

Faille humaine

Sur son blog, Google explique que les hackers auraient tenté de s'introduire dans les messageries et de les surveiller, voire de rediriger les courriers provenant d'autres comptes.

 

Le groupe dit avoir détecté l'opération, l'avoir interrompue et prévenu les victimes. L'entreprise précise cependant que ses installations n'ont pas été mises à mal. Selon Google, il semble que les utilisateurs aient été «ciblés», par du phishing (ruse pour dérober des mots de passe en imitant un site légitime) et des malwares (logiciels malveillants qui espionnent parfois les frappes au clavier).