Julian Assange: La demande d'extradition d'Assange examinée lundi

WEB La Suède veut juger chez elle le fondateur de WikiLeaks, accusé de viol et d’agression sexuelle...

C.P.

— 

S. Wermuth/ AFP

La demande d’extradition formulée par la Suède va être examinée à partir de ce lundi, pendant deux jours, par la justice britannique. Et Julian Assange, en liberté surveillée depuis le 16 décembre, doit comparaître.

Le fondateur de WikiLeaks est accusé de viol et agression sexuelle par deux femmes suédoises, qui ont porté plainte en août dernier. Il nie en bloc, évoquant une campagne de dénigrement. Fidèle à son obsession de la transparence, l’Australien à la chevelure argentée doit mettre en ligne intégralement sa défense, ainsi que d’autres documents importants du procès.

Peine de mort

L’avocat de Julian Assange a déclaré dimanche qu’une extradition prononcée vers la Suède aurait de graves implications. «Il y a un véritable risque, s’il est extradé vers la Suède, que les Etats-Unis demandent à leur tour son extradition, et il pourrait alors y être détenu à Guantánamo ou ailleurs.» Selon les mêmes déclarations, la défense prévient qu’une fois aux Etats-Unis, le prévenu pourrait même «être sujet à la peine de mort».

La loi européenne interdit les extraditions en vertu desquelles un prévenu pourrait être exécuté. En Suède, le bureau du procureur souligne ainsi qu’une extradition vers la Suède ne permettrait pas pour autant une extradition vers les Etats-Unis. Il faudrait encore l’autorisation du Royaume-Uni, qui aurait autorisé la première extradition.

Soutiens indéfectibles

Julian Assange, qui estime que l’extradition vise à le punir de ses opinions politiques, bénéficie encore de soutiens. Un ancien banquier suisse lui a encore remis en janvier des listings de milliers de clients de banque ayant cherché à échapper au fisc. Un certain nombre d’hommes politiques et milliardaires européens et nord-américains y figureraient.

Assange prévient que son travail de dévoilement ne s’arrêtera pas pendant la bataille judiciaire en cours.