Facebook poursuit sa formidable ascension et grimpe pour la première fois sur le podium des sites comptants le plus de visiteurs. Selon des chiffres fournis par Comscore, Facebook a enregistré 648 millions de VU (visiteurs uniques) en novembre dernier. Ce qui fait de lui le troisième site le plus fréquenté, derrière Google (toujours premier avec 970 millions de VU- et les sites de Microsoft (869 millions de VU).

Facebook 1, Yahoo! 0

Surtout, Facebook boute Yahoo hors du podium en le reléguant à la quatrième place, confirmant ainsi les craintes de Carol Bartz, la PDG de Yahoo. «Facebook est notre plus grand rival, davantage que Google», confiait-elle le 10 décembre dernier. Un danger flairé très tôt puisque Yahoo avait tenté de racheter Facebook en 2006 pour un milliard de dollars (Facebook est aujourd'hui évalué entre 40 et 45 milliards de dollars).

Quatre ans plus tard, les courbes de fréquentation des deux sites sont éloquentes: stagnante pour Yahoo, constante pour Facebook, au point que certains sites dont TechCrunch annonçaient dès février dernier ce qui s'est confirmé en novembre.

Guerre

Yahoo n'a toutefois pas dit son dernier mot. Alors que Facebook a habilement réussi à devenir le centre névralgique de tout un usage social du web, Yahoo entend répliquer et joue sur la distribution de contenus personnalisés, l'Internet mobile et la vidéo. La société de Sunnyvale a acquis Associated Content, qui produit du contenu à la demande grâce au crowdsourcing, en mai dernier, et Citizen Sports, qui propose des applications sportives pour téléphone mobile (Sportacular), en mars.

Une stratégie de relance qui n'est pas sans dommages: Yahoo a récemment confirmé le licenciement de 600 salariés (soit 4% de ses troupes) et envisage de vendre De.li.cious.