Les Craypion d'or ont remis leurs prix aux pires sites du Web

REPORTAGE La cérémonie s'est tenue vendredi soir à Paris...

Melissa Bounoua et Julien Ménielle

— 

DR (capture d'écran)

«C'est une sorte d'apothéose». Le maire de Maisey-le-Duc, beau joueur, est venu chercher son Craypion d'or, récompensant le site institutionnel le plus moche du Web. Tous les nommés, étrangement, ne s'étaient pas donné la peine de se rendre au Globo, vendredi soir à Paris, pour assister à la cérémonie animée de main de maître par les organisateurs empingouinés.

>> Découvrez l'intégralité du palmarès en cliquant ici

>> Les Craypion d'or, c'est quoi? Pour tout savoir, cliquez ici

«Ils étaient tendus comme des strings», raconte un invité en fin de cérémonie. Peut-être parce qu'«ils n'ont pas mangé de la soirée», comme l'avance Bertand Degove, l'un d'entre eux. Peut-être aussi parce que c'était leur première fois. Mais les GO avaient mis les petits plats dans les grands, aidés par les 2.500 euros levés grâce aux internautes.

«Ce soir le lol est à l'honneur»

Champagne pour les quelque 150 invités présents en début de soirée, remerciements aux partenaires, les Craypion d'or ont tout d'une grande. La salle se chauffe, et des ovations accueillent les résultats. A l'applaudimètre, Pascal Cardonna, récompensé pour son blog, remporte la palme du blog de l'année avec son intervention en duplex, dans laquelle il met en garde contre les dangers de twitter.

«Ce soir le lol est à l'honneur», avait prévenu le blogueur quelques heures avant le début des festivités. Il le fut, en effet, et Jean-René Craypion, personnage de consultant inventé par le blogueur Henry Michel -à l'origine de la cérémonie-  a fait une intervention remarquée en expliquant, powerpoint à l'appui, pourquoi l'Internet est si dangereux.

«Je ne comprends pas bien tout ce qu'il se dit ce soir»

Les néfastes sur le Web? «Les viri», «ces êtres virtuels et malins qui entrent dans vos ordinateurs par les prix, les antennes wi-fi et les sites pornhot». Une présentation, vantant ses propres solutions de formation pour internautes, conclue d'un nostalgique «c'était mieux avant, à l'époque du minitel». «Je ne comprends pas bien tout ce qu'il se dit ce soir, mais nous avons fait le déplacement et c'est très sympathique», rigole le maire de Maisey-le-Duc. Sans oublier de préciser que  le site récompensé a été proposé par un membre de l'opposition dans le chef lieu de canton qui a voulu se moquer du site de Maisey.

La cérémonie terminée, les GO se détendent du noeud-pap et se joignent aux invités. La musique remplace leurs blagues bien rodées, le bar fait le plein, la soirée prend une tournure plus classique. «Aux Craypions d'Or, Pascal Cardonna fait une Céline Dion (en duplex), le maire de Maisey a fait une Halle Berry (je viens chercher mon prix)» résume le blogueur Monsieur Lâm sur twitter. Mais ne cherchez pas de live-tweet de la soirée, vendredi soir au Globo, il n'y avait pas de réseau. C'est donc IRL (in real life), et IRL seulement, que s'est tenue la grand messe du lol version Web.