Hadopi: «Les propos de Lionel Tardy sont mensongers» selon une députée UMP

WEB Le député UMP avait affirmé mercredi que Nicolas Sarkozy avait évoqué Hadopi sans la nommer en réunion...

C.P.

— 

Téléchargement illégal P2P sur un écran d'ordinateur.
Téléchargement illégal P2P sur un écran d'ordinateur. — A. WILLIAM / SIPA

«Les propos de Lionel Tardy sont mensongers, j’étais là et je vous donne ma parole d’honneur qu’à aucun moment le président de la République n’a remis en cause, ou laissé entendre qu’il remettait en cause, la loi Hadopi», affirme à 20minutes.fr Muriel Marland-Militello, députée UMP qui a été rapporteure sur la loi Hadopi. Le député Tardy soulignait mercredi à 20minutes.fr: «Nicolas Sarkozy a parlé d’Hadopi sans la nommer, mais pour une fois ce n’était pas pour la vanter, mais pour dire que le texte avait été difficile à adopter et qu’il y aurait pas mal de choses à revoir sur le numérique», ajoutant qu'il y voyait une «prise de conscience».

«Il détourne les propos et donc la pensée du président, estime Muriel Marland-Militello. Il ment, ou alors sa subjectivité l’emporte sur sa compréhension» s’agace-t-elle. «Le président n’a pas parlé d’Hadopi. Il a dit simplement que dans les perspectives de changements et de réformes que nous devons faire, le politique doit suivre les révoltions technologiques liées à Internet et cette révolution touche tous les domaines. Il nous a invités à être des forces de proposition, sans jamais mentionner la culture, ou Hadopi».

Muriel Marland-Militello estime qu’il était de son devoir de répondre, en vertu «du parallélisme des formes» (c’est un député qui a fait des déclarations, c’est à une députée d’y répondre, non à l’Elysée selon elle), de sa présence et de sa «connaissance du sujet». Lionel Tardy n’a pas souhaité réagir.