4chan vs tumblr, guerre aux pays des geeks

WEB L'attaque de l'un répond à celle de l'autre, dans un mauvais remake de «La guerre des boutons» version 2.0...

Philippe Berry
— 
Deux bannières de 4chan et tumblr
Deux bannières de 4chan et tumblr — DR

De notre correspondant à Los Angeles

Internaute, choisis ton camp! La guerre fait rage dans l'interweb. A gauche, 4chan, un forum anonyme de partage d'images, pilier subversif de la sous-culture LOL, initiateur de nombreux mèmes, qui a fait la une des médias pour ses attaques contre la Scientologie, l'industrie du disque ou la pauvre Jessi Slaughter. A droite, le gentil tumblr, une plateforme de micro-blogging centrée sur le partage de liens, très prisée des geekettes branchées.

Lundi, tumblr est resté inaccessible plusieurs heures. Dimanche, c'était 4chan qui était HS pour une quinzaine de minutes, selon TechCrunch. Dans cette querelle de bac à sable, un seul vrai perdant: l'internaute.

Dérives

Tout a commencé avec le lancement par 4chan de l'opération «Overlord», la semaine dernière. «Tumblr est la définition même du cancer. Ils volent nos mèmes (élément culturel du Web comme les lolcats, ndr) et nous copient. Que peut-on faire? Les faire souffrir. Créez des comptes tumblr pour troller. Ensuite, suivez autant d'utilisateurs que possible et spammez-les avec du gore, du porno et des images pédophiles. Balancez le pire», pouvait-on notamment lire sur un tract d'appel à la guerre.

Sauf que tumblr ne se laisse pas faire et lance la contre-opération «Overkitten», qui appelle à inonder 4chan (plus particulièrement sa page «random» /b/) avec des images de chatons. Le ton monte et chacun menace de lancer des attaques en déni de service contre le site adverse. A la surprise générale, tumblr fait trembler 4chan dimanche, avant de tomber à son tour lundi.

Si le spectacle en amuse certains, le web dans son ensemble condamne la guéguerre. Urlesque souligne que l'adresse des parents de David Karp, le fondateur de tumblr, a été postée en ligne. Thinq s'intéresse à la guerre des sexes, opposant «les filles de tumbr, qui aiment tout ce qui est mignon et câlin» aux «garçons de 4chan, obsédés par le porno».

Lundi soir, une certaine trêve semblait régner, et les deux sites étaient fonctionnels.