Twitter-clash entre Pascal Nègre et Maître Eolas sur Hadopi

MEDIA Le patron d'Universal Music France et l'avocat-blogueur ne partiront pas en vacances ensemble, comme dirait l'autre..

P.B.

— 

Pascal Nègre n'aura pas mis longtemps pour déclencher son premier Twitter-clash. Moins de 10 jours après son arrivée sur le réseau social pour faire la promo de son dernier livre, il a croisé le fer, ce week-end, avec le vétéran Maître Eolas (près de 20.000 followers, plus de 9.000 tweets).

Le patron d'Universal Music France, qui se «félicite» du début de l'envoi des premiers mails aux internautes, ouvre les hostilités:

  

L'avocat, qui a régulièrement critiqué le processus législatif ayant enfanté de l'Hadopi, répond aussitôt:

  

L'ensemble de la conversation se lit ici. @Maitre_Eolas se risque à un jeu de mot douteux («J'aime toujours aimé les livres écrits par un Nègre). Son opposant, comme à son habitude, se plaint de la baisse des revenus de l'industrie des disque. La conversation s'achève avec Maitre Eolas qui ironise: «Et je suppose donc, cher @Pascal_Negre, que je demanderais une loi qui suspendrait l'abonnement internet des juges qui me feraient perdre.»

Si c'était un combat de boxe, à qui donneriez-vous la ceinture? Dites-le nous ci-dessous.