Les blogs sont morts, vivent les blogs

WEB Personne n'en parle plus, mais ils sont bien là...

C.P.

— 

186 étudiants bénéficieront de ces prêts d'ordinateurs portables à la rentrée 2010.
186 étudiants bénéficieront de ces prêts d'ordinateurs portables à la rentrée 2010. — f . scheiber / 20 minutes

Depuis plusieurs années, on vous annonce la fin des blogs – les évolutions de l’Internet devaient les tuer. Ils sont toujours bien vivants et un nouveau rapport souligne la vivacité des blogs: «La blogosphère: entrer en collision avec les médias sociaux et grand public».

Si les réseaux sociaux et les sites de micro-blogging ont quelque peu poussé les blogs hors des projecteurs, et si les internautes les plus aguerris se servent davantage de Facebook et de Twitter pour communiquer et s’informer, aux Etats-Unis, plus de 50% de la population lira des blogs cette année. Le rapport estime même que d’ici à 2014, le lectorat de blogs comprendra plus de 150 millions d'Americains, soit 60% des internautes du pays.

Légitimité

L’une des raisons pour lesquelles le lectorat de blogs est en constante augmentation, selon le rapport, est que les blogs sont devenus des médias en ligne légitimes, et gagnent de plus en plus d’influence. Les acteurs propageant l’information (politiques, secteur culturel, sportif, etc.) ont contribué à cette légitimation en diffusant leurs communiqués, leurs invitations, etc. aux blogueurs, leur conférant un statut d’informateurs.
 
C’est précisément en raison de la légitimité grandissante accordée aux blogueurs que ceux-ci font moins parler d’eux: ils sont désormais un média en ligne comme un autre.

Le nombre de personnes qui bloguent reste en revanche plus modeste: 12% de la population met à jour son blog une fois par mois aux Etats-Unis.