Le ministère de la Culture accusé de ne pas respecter le droit d'auteur

CULTURE C'est le site de La Tribune de l'Art qui s'en plaint...

Charlotte Pudlowski

— 

Capture d'écran du site du ministère de la Culture, avec le crédit rétabli
Capture d'écran du site du ministère de la Culture, avec le crédit rétabli — DR

Le ministère de la Culture, si attentif aux droits d’auteurs, vient d’«emprunter» une photographie sur La Tribune de l’Art et de la mettre en ligne sur son site «sans nous avoir le moins du monde demandé la permission ni même nous en avoir crédité» souligne le site en question.
Il s’agit d’un article sur la Maison de l’Histoire de France et son installation aux Archives Nationales. La photo publiée est, selon la Tribune de l’art, celle que le site avait prise et mise en ligne. Non seulement la Tribune de l’art n’était pas créditée; mais le ministère a apposé son propre crédit.

«Une loi inapplicable»

«Une erreur», souligne-t-on au ministère de la Culture. «Nous avions mal mis le crédit de la Tribune de l’Art, du coup notre propre crédit s’est affiché par défaut.»

Sur le site du ministère, le bon crédit est désormais affiché. Et on peut lire en bas de l’article concerné: «Suite à un problème technique d’affichage du crédit photo, le département de l’information et de la communication tient à présenter ses excuses à Didier Rykner. A présent ce défaut d’affichage est résolu et la photo a retrouvé son crédit d’origine.»

Le constat de Didier Rykner, directeur de la publication de La Tribune de l'Art, évoquant la loi HADOPI sur la protection des droits sur le Web, n’en devient pas nécessairement obsolète: «Ceci montre simplement que le gouvernement, si prompt à défendre le droit d'auteur par une loi inapplicable et potentiellement liberticide, n'est pas capable de la respecter lui-même».