Les Google cars sont de retour

WEB Trop tôt selon la Cnil...

C.P.

— 

Caméra d'une voiture Google Street view, 3 mars 2010
Caméra d'une voiture Google Street view, 3 mars 2010 — AFP PHOTO DANIEL MIHAILESCU

Les Google cars, ce sont ces petites voitures chargées de quadriller le monde pour le prendre en photos et le faire apparaître sur les cartes de Google Street View. Elles avaient déserté les rues. Elles sont de retour.

En mai dernier, on apprenait que ces voitures ne s’étaient pas contentées de capter des photographies, mais aussi des données WiFi relatives au contenu des communications, enregistrées «par erreur» dans différents pays. Branle-bas de combat: enquête de la Cnil, retrait des voitures, hurlements d’internautes…

Street view, le retour

Mais Google réinvestit les rues françaises, avec des voitures transformées, selon la compagnie américaine. Désormais, les équipements qui permettaient de collecter les informations personnelles ont été retirés et les voitures ne devraient collecter que des photos et des images 3D.

La Cnil a toujours une enquête en cours sur ce qui s’est passé. Elle a été informée de la reprise des trajets, et cette remise en circulation est, selon Google, conforme à l’autorisation qui leur avait été délivrée au départ.

Mais pour la Commission nationale de l'informatique et des libertés cette remise en circulation est «prématurée».

La Cnil rappelle qu'elle avait «mis en demeure Google de cesser toute collecte de données à l'insu des personnes concernées, de veiller à ne plus collecter de telles données de façon illicite ou déloyale et de lui fournir un certain nombre d'informations sur les modalités de recueil de ces données dans le cadre de Street View».

Floutage

Outre les atteintes à la vie privée par la collecte de données, restent les mécontentements dus aux photographies. Se retrouver en photo à tel ou tel endroit sur Google, alors que l’on est mort, ou que l’on est dans la rue de son amant, ce n’est pas toujours très bien vu. Pas plus que d’avoir sa maison sur Google: on peut par exemple étudier au calme par quelle porte entrer pour cambrioler.

En Californie, des chercheurs ont trouvé un système permettant de supprimer les personnes humaines des photos de Google Street View (supprimant le besoin de flouter) et cela de façon automatique. Mais Google n’a pas encore adopté l’outil.

En attendant, vous pouvez demander le floutage de votre maison ou de votre amant en remplissant un formulaire.