Un sénateur quitte Twitter après avoir livé une messe

INTERNET La polémique est rapidement montée...

Oriane Raffin
— 
Alain Lambert annonce son départ de Twitter, lundi 16 août 2010.
Alain Lambert annonce son départ de Twitter, lundi 16 août 2010. — DR

Mini-psychodrame sur la Twittosphère. Un sénateur UMP a décidé ce lundi matin de quitter Twitter, après avoir été chahuté sur la toile, en raison de tweets en direct de la messe.

Tout débute dimanche matin, Alain Lambert, très présent sur le site de microblogging Twitter, poste deux messages depuis une église de l’Orne: «La messe va commencer à Ménil-Jean», puis «Un baptême est célébré pendant la messe».

Certains utilisateurs du site lui demandent alors si «ça se fait» de tweeter depuis un lieu de culte. Le buzz monte, repris par le site Internet Ouest-France.

«Que décrire le moment agréable que je vivais»

«JE DEMANDE A ETRE JUGE EN COMPARUTION IMMEDIATE SUR TWITTER», s’exclame alors, toujours sur le site de microblogging, le sénateur de l’Orne et ancien ministre du Budget. Il explique également n’avoir «fait que décrire le moment agréable que je vivais ce matin. Les catholiques feraient bien de se dire qu’il est urgent de parler de leur culte plutôt que s’en plaindre».

Face à la montée des critiques, Alain Lambert, qui se décrit sur son site Internet comme «un homme qui vit avec son temps», qui est «partout, sur Twitter, sur Facebook», décide finalement de quitter le site de microblogging. Une information déjà relayée sur sa page wikipédia.