Le contrat présenté par l'homme qui se dit détenteur de Facebook serait frauduleux

WEB Les prétentions de Paul Ceglia paraissent de moins en moins crédibles...

Charlotte Pudlowski

— 

Mark Zuckerberg, patron de Facebook, le 21 mai 2010
Mark Zuckerberg, patron de Facebook, le 21 mai 2010 — Marcio Jose Sanchez/AP/SIPA

Est arrivé le moment où l’on a imaginé Facebook, ce réseau social de désormais 500 millions de membres, échapper aux mains de Mark Zuckerberg, et glisser dans celles d’un inconnu surgi du passé, Paul Ceglia. Ce moment où notre imagination s’est laissée aller, c’est celui où une avocate de Facebook a déclaré «Nous sommes dans l’incertitude quand à savoir si Mark Zuckerberg a ou non signé le contrat». Mince, si même elle ne sait pas…
 
Et puis en fait si, elle sait. En tous cas Facebook sait, puisque la compagnie déclare désormais que le «contrat» présenté par Ceglia est une contrefaçon. Surtout, Paul Ceglia ne répond toujours pas aux évidentes questions qui pourraient aider à le rendre crédible: où est l’original du contrat? (Il n’a fourni qu’une copie.) Pourquoi avoir attendu 7 ans sans le montrer? Surtout, Ceglia est incapable de produire une pièce fondamentale du dossier.
 
Manque de preuves

L’histoire telle qu’expliquée dans la déposition du plaignant new-yorkais, est qu’un contrat avait été passé. Ceglia payait Zuckerberg 1.000 dollars pour qu’il lui fasse un travail de développement pour sa société StreetFax. En outre, il investissait 1.000 dollars dans la projet du jeune Mark et serait propriétaire à 50%. Par ailleurs, Ceglia détiendrait 1% du business en plus par jour, en fonction du nombre de jours de retard, à compter du 1er janvier 2004. Facebook ne vit le jour que le 4 Février.

Ce qui fait donc: 34 jours de retard + 50% = 84%. Voilà ce qui devrait revenir à Ceglia. Sauf qu'hormis le premier chèque, il n'est pas capable de fournir la preuve d'autre paiement de la part du créateur de Facebook. Cela renforce la position du réseau social, qui ne nie aucunement que Zuckerberg ait reçu 1.000 dollars pour avoir travaillé sur StreetFax.
 
Au fait, vous avez vu la bande-annonce du film qui sort sur Facebook, The Social Network, de David Fincher?