Le Web TV Festival met à l’affiche les nouvelles créations

INTERNET Le premier festival entièrement dédié aux oeuvres créées et diffusées sur internet ouvre ses portes à La Rochelle...

Capucine Cousin

— 

DR

De notre envoyée spéciale à La Rochelle

Le web sera-t-il le concurrent de demain à la télé? En tous cas, des réalisateurs avant-gardistes optent pour internet pour y diffuser leurs créations, entre fictions, web-séries humoristiques et documentaires.

Le premier festival qui leur est totalement dédié ouvre ses portes ce jeudi. A La Rochelle, juste à côté du port, 300 professionnels vont se rencontrer au Web TV Festival jusqu’au 30 mai, pour débattre, mais aussi parler business autour de ce secteur en devenir. 

143 web-créations en compétition

Un festival qui met donc à l’honneur ces créations, avec un concours - un peu comme à Cannes. 143 films issus de pays francophones sont en compétition, répartis en 8 catégories (animations, fictions, docus, actualités, magazines, politique, humour, et institutionnels).

Parmi les œuvres sélectionnées, on trouve ainsi «Afrique : 50 ans d'indépendance» (documentaire), «In bed with Alexandre Astier et François Rollin» (humour), «Le café avec Benjamin Biolay» (magazine),  ou encore «Chroniques d'Haïti» (actualité). Un jury de professionnels remettra son prix samedi.

Mais ici, le grand public est lui aussi largement mis à contribution. Il peut assister aux projections des films sélectionnés, y compris sur le site officiel du festival, webtv-festival.tv. Les inscrits (moyennant 20 euros) peuvent assister aux projections à La Rochelle, avec pour point d’orgue une «nuit du web», une nuit blanche de projos accompagnée d’une pasta party. Festif...

Mieux, il peut participer au vote sur ce même site en attribuant une note à chacun. Un prix des internautes sera d’ailleurs aussi remis, dans chaque catégorie, samedi soir. Déjà 7.500 internautes avaient donné leur verdict jeudi matin.

Il n’y a pas que les webdocs

Pourquoi un tel festival? «Il n’y avait aucune manifestation consacrée aux seuls contenus diffusés sur les web TV. Avec cette compétition, on met en avant les meilleures créations issues des web TV des pays francophones», explique à 20minutes.fr Jean Cressant, président du Festival, et président de MaTtivi.fr, un réseau de web TV régionales.
 

Une manière aussi de montrer les multiples web-créations qui fleurissent sur la Toile, entre humour, actus et magazines. Et tentent de se distinguer dans la forme des reportages habituels diffusés à la télévision. 

Car il n’y a pas que les web-documentaires, très en vogue actuellement... D’autres genres émergent, notamment au Québec - à l’honneur à ce festival - où fleurissent des créas tordantes dans la lignée des Têtes à claques.

Association dédiée aux web TV

Lors de ce premier Web TV Festival, une Association internationale des Web TV francophones verra le jour, d’après nos informations. Pour fédérer les acteurs de ce secteur en recherche d’un modèle économique. 

«Il n’y a pas encore de fonds d’aide à la web-production en France. Et le problème des productions web, comme les web-séries, est que l’audience n’est pas encore suffisante pour attirer de la pub», résume Jean Langevin, fondateur de l’antenne québecoise de Mativi, qui co-présidera cette association avec Jean Cressant.

>> A venir sur 20minutes.fr: les web-séries qui cartonnent au Québec, les chaînes françaises qui s'y intéressent...

>> Et vous, que pensez-vous de ces nouvelles web-créations?