VIDEO. Nikita Bellucci porte plainte: Des internautes «sont déterminés à insulter, harceler»

INTERVIEW L'ex-actrice de films X Nikita Bellucci évoque pour «20 Minutes» le harcèlement dont elle est la cible en ligne. Webedia, propriétaire du site jeuxvideo.com, l'assure de son soutien...  

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Nikita Bellucci, en novembre 2014.
Nikita Bellucci, en novembre 2014. — COLLOT/SIPA

« Une nouvelle plainte sera déposée dès demain. (…) Vous n’agissez pas je vais donc le faire à votre place. » Ce tweet que Nikita Bellucci a publié mardi en fin de soirée mentionnait jeuxvideo.com et son forum « Blabla 18-25 » sur lequel des messages d’insultes et de menaces à son égard sont régulièrement postés. Ce n’est pas la première fois que ce site, propriété de Webedia, est montré du doigt. L’an passé, des journalistes, dont Nadia Daam, ainsi que les créateurs d’une appli contre le harcèlement de rue y ont été visés par des insultes, des menaces et des appels à les harceler (publications de données personnelles à l’appui). Nikita Bellucci, ancienne actrice de films pornographique de 28 ans, déplore des attaques constantes, depuis plusieurs semaines. Celles de ce mardi, ont été la goutte d’eau, comme elle l’a expliqué à 20 Minutes.

Que vous est-il arrivé ce mardi soir pour que vous en veniez à envisager un dépôt de plainte ?

Je faisais une cam [un show sexy ou pornographique s’adressant à un public majeur et s’effectuant via une webcam]. Au bout de deux minutes, des messages sont apparus pour m’insulter de tous les noms. Je me suis rendu compte que sur le forum 18-25 de jeuxvideos.com des internautes avaient lancé un « raid », comme ils disent, en écrivant : « Voici le lien où Nikita diffuse, allez la pourrir ! ». Certains répondaient des choses comme « Elle va finir par se suicider, ha ha ha ».

Vous confirmez avoir l’intention de porter plainte ?

Oui, je vais déposer plainte pour injures et menaces. Je transmettrai les captures d’écrans que j’ai faites. Webedia m’a contacté ce mercredi matin pour m’assurer de son soutien et me dire que les éléments nécessaires pour la procédure seraient fournis.

Ce mercredi matin, le topic (le fil de discussion) n’était plus visible sur le forum…

Oui, il a été supprimé. Mais je sais que si ce soir je recommence à diffuser [en cam], ça risque de reprendre. Webedia modère, mais cela semble sans fin. Il y a quelques semaines, il y a eu des pages entières d’insultes et de menaces à mon égard, des personnes qui me soutiennent sont allées les signaler en masse. Les topics sont suspendus, mais ça recommence sans cesse. Il suffit d’aller dans la majorité des topics pour voir que certains sont déterminés à insulter, harceler, à rendre les gens dingues. Si demain ils s’en prennent à quelqu’un qui n’est pas bien, qui est en dépression ou autre, cette personne peut se foutre en l’air. C’est grave !

En début d’année, vous avez publiquement dénoncé le harcèlement et les menaces dont vous faites l’objet sur les réseaux sociaux. Les choses ont-elles changé depuis ?

Absolument pas. Pour moi, les choses ont clairement empiré. Certains ont dit que je faisais ça pour le buzz, d’autres que je n’assumais pas mon ancienne profession. Or, j’assume totalement d’avoir tourné dans des films pornographiques, mais ils semblent ne pas comprendre que le harcèlement, c’est illégal. Je ne suis pas prise au sérieux. Il en aurait peut-être été autrement si j’avais été une autre personne, avec un autre métier. Cela fait à peu près sept ans que je vois les choses se dégrader. J’ai déjà dit qu’il fallait contrôler davantage l’accès aux contenus pornographiques, cependant il faut aussi agir contre les graves dérives sur les réseaux sociaux. Marlène Schiappa [la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les hommes et les femmes] envisage une loi contre le cyberharcèlement, mais cela ne va pas assez vite. J’ai déjà porté plainte, il y a un mois, pour injures, menaces de viol et de mort au sujet de messages publiés sur un autre site, mais les choses n’avancent pas.

>> Joint par 20 Minutes ce mercredi midi, Webedia « condamne » le comportement des internautes indélicats « comme toute forme de manifestation de haine en ligne ». La société propriétaire de jeuxvideo.com confirme qu’il y a bien eu un topic ouvert mardi dans le forum « Bla Bla 18 - 25 » mentionnant le lien de la cam de Nikita Bellucci mais avance qu’il ne contenait « pas un appel au "raid" ». Ce post aurait été « publié à 21h16, signalé dix minutes plus tard et supprimé à 21h39 ». « Nous sommes solidaires avec les victimes [de harcèlement en ligne]. Nous aidons les autorités pour identifier les personnes à l’origine du harcèlement », ajoute Webedia tout en précisant, en tant qu’hébergeur, ne pouvoir rien faire « tant qu’une plainte n’est pas déposée : c’est le dépôt de plainte qui peut engager une procédure. »